Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Recruter l'équipe idéale demande du temps

Publié par le - mis à jour à
Recruter l'équipe idéale demande du temps

Alors même que les métiers de la finance évoluent fortement, trouver les bons profils demande au Daf d'y consacrer du temps et beaucoup d'attention. A fortiori dans une entreprise en hypercroissance. Retour d'expérience d'Olivier Vaury, CFO de Mano Mano lors de "Finance Revolution".

Je m'abonne
  • Imprimer

Mano Mano, plateforme spécialisée en aménagement de la maison, crée en 2013 est aujourd'hui présente dans 6 pays, principalement en Europe de l'Ouest. Depuis sa création l'entreprise a connu une croissance forte et continue jusqu'à atteindre en 2020 un volume d'affaires de 1,2 Mds€ toutes plateformes confondues soit un doublement du volume d'affaire entre 2019 et 2020. " Tout cela produit par environ 700 personnes à travers le monde ", indique Olivier Vaury, le CFO. Arrivé il y 4 ans pour créer et construire la fonction finance et juridique, Olivier Vaury souligne l'importance d'avancer certes rapidement mais sans brûler d'étape et en se posant les bonnes questions : " L'idée était de fonctionner comme si on construisait une pyramide en commençant par les bases solides et en montant petit à petit. " La première brique posée a été celle de la comptabilité. Par la suite, l'équipe juridique a été mise en place puis est venu le contrôle de gestion. " Nous avons recruté l'équipe et, en parallèle, travailler les outils pour avoir un ERP financier en interne qui permette toutes les actions de bas de pyramide fondamentales dans une fonction finance ", détaille Olivier Vaury.

L'anticipation est la clé

Bien structurer l'équipe pour qu'elle accompagne le développement de l'entreprise est le principal souci du directeur financer, a fortiori lorsque l'entreprise grossit vite. " La différence avec d'autres environnements d'entreprise est qu'on est sur de tels niveaux de croissance avec des lancements de nouveaux projets, de nouveaux pays, de nouvelles activités... que l'accompagnement financier doit être permanent. Il faut que les équipes et les outils soient taillés non pas pour le Mano Mano d'aujourd'hui mais pour le Mano Mano de dans 2 ans, voire 5 ans, explique le CFO. Même si on reste en amélioration continue il faut s'assurer de prendre un peu d'avance sur le business sinon on ne fait que suivre et ce n'est confortable pour personne. "

Selon la structuration et le rythme de croissance de l'entreprise, un Daf ne cherchera pas les mêmes profils et ceux-ci évolueront plus ou moins vite. " Heureusement certaines personnes recrutées il y a 4 ans sont toujours là et ont évolué avec l'entreprise mais en effet, les besoins ont déjà évolué. Il y a 4 ans nous cherchions des couteaux suisses capables de prendre en charge des pans entiers de l'activité. Puis, petit à petit, on a opéré un process de division cellulaire et spécialisé les équipes, même si la coopération entre elles reste importante. " Le profil idéal doit donc être doté : d'une expertise métier élevée, d'une appétence digitale forte et d'une orientation business. " Nous avons besoin d'une équipe finance dotée d'un pied finance ou juridique, d'un pied digital et d'une tête tournée vers le business ", illustre Olivier Vaury.

Trouver de telles perles nécessite d'y consacrer du temps : " Même si les très bons candidats sont nombreux, nous restons très exigeants ne serait-ce qu'en raison de notre hypercroissance qui impose un rythme très soutenu " insiste le CFO qui privilégie le sourcing direct. " Je passe beaucoup de temps en quête de profils sur LinkedIn notamment, admet-il. C'est primordial pour que la collaboration soit gagnante ! "

Une équipe de data ninjas transverse

Pour donner aux équipes les moyens de monter en compétences sur le traitement de la donnée, Mano Mano a mis en place des data analystes formateurs issus de l'équipe Data centrale. " Le besoin en manipulation complexe de données type, requête SQL, sera toujours plus élevé que la capacité d'une équipe centrale data ou BI à produire toutes ces données. Partant de ce constat nous tenons à ce que toutes les équipes, business comme finance, soient formées à ce type de manipulation complexe ", explique le CFO de Mano Mano. Après formation aux outils et aux process spécifiques, les équipes métiers obtiennent un label (un peu comme une ceinture au judo) selon leur niveau jusqu'au grade de data ninja qui est le niveau le plus expert.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande