Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les défaillances d'entreprise en hausse en 2022 et 2023

Publié par Florian Langlois le - mis à jour à
Les défaillances d'entreprise en hausse en 2022 et 2023

A cause notamment de l'augmentation du prix de l'énergie, de la hausse des taux d'intérêts et des salaires, les défaillances d'entreprises devraient être beaucoup plus nombreuses à partir de 2022. Allianz Trade s'attend à une croissance de ce phénomène de 19% à l'échelle mondiale et de 29% en France pour 2023, selon les résultats de sa dernière étude.

Je m'abonne
  • Imprimer

Après deux années de recul, une hausse très importante et généralisée des défaillances d'entreprises est prévue pour les années 2022 et 2023 selon Allianz Trade. En effet, selon la dernière étude de l'assureur-crédit, nous devrions assister à un rebond des défaillances d'entreprises à l'échelle mondiale en 2022 (+10%) et en 2023 (+19%).

L'Europe devrait être tout particulièrement touchée par ce phénomène dès cette fin d'année. Ainsi, le nombre d'entreprises mettant la clé sous la porte devrait croitre en France (+46% en 2022, +29% en 2023), au Royaume-Uni (+51%; +10%), en Allemagne (+5%; +17%) et en Italie (-6%; +36%). Dans l'ensemble, le Vieux Continent devrait dépasser ses niveaux de défaillances d'entreprises pré-Covid dès cette fin d'année 2022 (+5%). « Le rebond des défaillances d'entreprises est déjà une réalité pour de nombreux pays, en particulier les principaux marchés européens comme le Royaume-Uni, la France, l'Espagne, les Pays-Bas, la Belgique et la Suisse. Ces marchés expliquent d'ailleurs deux-tiers de la hausse des défaillances d'entreprises attendue à l'échelle mondiale cette année. La moitié des pays que nous avons analysés ont d'ores et déjà enregistré une croissance des défaillances d'entreprises à deux chiffres lors du premier semestre 2022, » décrit Maxime Lemerle, responsable des études défaillances chez Allianz Trade.


L'industrie, la restauration et les services B2C plus touchés


Ailleurs dans le monde, les prochains mois risquent d'être tout aussi compliqués. Allianz Trade anticipe ainsi une hausse des défaillances de +15% pour la Chine pour 2023. De son côté, les Etats-Unis devraient atteindre des niveaux encore plus hauts, avec une augmentation de +38% des défaillances en 2023. « La normalisation des défaillances reste hétérogène selon les secteurs et la taille des entreprises. En Europe, nous observons une accélération des défaillances dans près de 60% des secteurs d'activité, avec un retour au niveaux pré-Covid-19 majoritairement pour l'hôtellerie-restauration, l'industrie manufacturière et les services B2C. Dans le même temps, le rebond généralisé des défaillances d'entreprises à l'échelle mondiale provient majoritairement de défaillances de petites entreprises, » développe Ano Kuhanathan, Responsable de la recherche sectorielle chez Allianz Trade.


Selon l'assureur crédit, trois raisons majeures sont à la cause de cette hausse impressionnante du nombre de défaillances d'entreprises. Le premier étant l'augmentation du prix de l'électricité : le choc de rentabilité le plus important, plus particulièrement dans les pays européens pointe l'étude. Autres points importants, la hausse des taux d'intérêts qui devrait se poursuivre au premier semestre 2023, avec, en parallèle, l'accélération des salaires. En Europe, ce choc devrait être équivalent au choc de rentabilité subi par les entreprises lors de la crise Covid-19, à savoir un impact de -4 points de marge pour Allianz Trade. « De manière générale, la hausse des taux et des salaires, dans un contexte de faible croissance économique met particulièrement en péril les secteurs de la construction, des transports, des télécoms, des machines et équipements, de la distribution, des équipements des ménages, de l'électronique, de l'automobile et du textile », ajoute Ana Boata, directrice de la recherche économique d'Allianz Trade.


Les soutiens publics en renfort


Pour faire face à ces défaillances, Allianz Trade anticipe un accompagnement plus important du soutien public, d'autant plus si la récession s'aggrave à cause de la crise énergétique. Toujours conformément à cette étude, le soutien budgétaire actuel réduit la hausse des défaillances d'entreprises d'au moins -10 points en 2022 et 2023 pour toutes les plus grandes économies européennes. En Allemagne, il devrait permettre de limiter la hausse des défaillances de -12 points (soit 2600 entreprises sauvées), de -13 points en France et en Italie (respectivement 6700 et 1900 entreprises sauvées), de -15 points au Royaume-Uni (4300) et de -24 points en Espagne (2100).


Enfin, si la crise énergétique s'accentue et intensifie la récession, la croissance des défaillances en Europe devrait être plus forte de +8 points et atteindre ainsi +25% en 2023, soit la hausse annuelle la plus importante constatée depuis 2009. Allianz Trade estime que, pour absorber cette hausse additionnelle des défaillances, le soutien budgétaire devrait s'accroître et atteindre 5% du PIB en moyenne en Europe.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page