Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Garder le cap pendant une crise, c'est possible !

Publié par Florian Langlois le | Mis à jour le
Garder le cap pendant une crise, c'est possible !

Alors que le marché du conseil a enregistré une lourde baisse de son chiffre d'affaires en 2020 (-11,4%), Julhiet Sterwen, cabinet de conseil en transformation, a de son côté gardé la tête hors de l'eau en maintenant son CA de 2019. Comment ? Éléments de réponse avec Marc Sabatier, son président.

Je m'abonne
  • Imprimer

En progression continue depuis 2013, avec récemment, des progressions de 12% en 2018 et de 8,6% en 2019, le marché du conseil a, comme beaucoup d'autres secteurs, subi un brutal coup d'arrêt en 2020 avec une baisse moyenne du chiffre d'affaires de 11,4% sur l'ensemble du marché. C'est ce que rapporte Syntec Conseil, lors de son analyse annuelle de 2019-2020. Julhiet Sterwen, cabinet de conseil en transformation et innovation, à de son côté réussi à passer la crise sans trop de dégâts. Le cabinet a réussi à maintenir son chiffre d'affaires de 2019 en se basant sur deux points fondamentaux, comme le rapporte Marc Sabatier, son président. "Le premier point, c'est une proximité et une confiance avec les clients. On n'est pas un cabinet qui fait des coûts, on est un cabinet qui développons des partenariats de long terme avec des clients. L'idée c'est d'avoir une relation de confiance durable. Le second point, et c'est notre modèle d'entreprise depuis plusieurs années, qui nous a permis à chaque fois de passer les crises correctement, c'est de mettre l'humain au centre. Le digital, la performance industrielle, développer de nouveaux produits, c'est bien évidemment. Mais le plus important à la fin c'est qu'il y a des femmes et des hommes."

Mettre l'humain au centre, c'est le crédo de Julhiet Sterwen. C'est ce modèle, basé sur la confiance, qui a permis au cabinet de sur-performer. Car après un creux entre mi-mars et l'été, il est reparti avec une très forte croissance juste après l'été. Et pour Marc Sabatier, c'est assurément ce côté humain qui leur a permis de maintenir le cap dans les moments les plus compliqués. "Cela a été notre rempart pour bloquer cette décroissance et ça a été notre booster quand tout le monde a sorti la tête de l'eau." Un modèle qui fonctionne puisque cette année, le cabinet de conseil s'attend à reprendre sa croissance, avec près de +15%.

Des objectifs non chiffrés

Autre engagement majeur de Julhiet Sterwen, celui d'incarner le "Consulting for good". "C'est d'abord privilégier la confiance et la relation de confiance vis-à-vis des clients plutôt que l'accroissement du chiffre d'affaires relate Marc Sabatier. Car à la fin, la confiance génère de la croissance, et non pas l'inverse." Pour l'entreprise, le "Consulting for good", c'est aussi "une façon permettre à nos collaborateurs et collaboratrices de vivre de façon épanouie." En effet, avec ses quelques 450 collaborateurs, Julhiet Sterwen a choisi une organisation centrée sur ces collaborateurs et adopté un mode de fonctionnement un peu particulier, sans hiérarchie. "Quand un collaborateur arrive, il n'est pas rattaché à quelqu'un. Tout les collaborateurs sont sur un pied d'égalité, et on a simplement des règles. Parfois on nous demande des organigrammes, il est impossible pour nous d'en fournir, tout simplement parce qu'on en a pas" poursuit Marc Sabatier. Si bien que Julhiet Sterwen a obtenu le label "Happy at work" avec notamment deux points sur lesquels le cabinet se détache de ses concurrents : le plaisir et la fierté.

Dernier point de l'aspect "Consulting for Good" prôné par Julhiet Sterwen : des objectifs non chiffrés. Le cabinet possède une ligne directrice bien définie, mais qui n'est en aucun cas influencée par l'intérêt de faire le chiffre d'affaires le plus important possible indique son président. "Quand on se fixe un objectif de chiffre d'affaires, celui-ci passe avant le reste. Or nous, le reste est important, et on pense que si le reste est bien fait, le chiffre d'affaires suivra. On se fixe des objectifs de moyens, de choses à faire, d'engagements et à la fin on constate les chiffres."

Enfin, pour ce qui est des objectifs à long terme, Marc Sabatier conclut avec toujours cette même idée de croissance durable. "Dans les années qui viennent, l'objectif que l'on a c'est de mettre toute notre énergie pour aider nos clients en conservant cet état d'esprit qu'on peut avoir chez Julhiet Sterwen."

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande