En ce moment En ce moment

Infographie Covid-19, les leçons à retenir de la crise

Publié par Marwa Nakib le

La crise du Covid-19 est loin d'être finie ! 64% des directeurs administratifs et financiers n'anticipent pas un retour à une activité économique normale avant la mi-2021. Mais déjà certains enseignements peuvent être tirés des mois passés.

  • Imprimer

Bien sûr, les maîtres mots de la crise pour les entreprises ne changent pas : télétravail, chômage partiel, accompagnement managérial, plans d'économies et re-priorisation des investissements. Mais selon leur taille et leurs capacités en fond de roulement, les priorités des entreprises varient. Keyrus Management a mené une enquête cet été auprès de 120 décideurs financiers pour pouvoir tirer les premières leçons pour la période à venir et dessiner les nouvelles priorités des entreprises.

Cap sur la transformation de la fonction Finance

Les projets de transformation de la fonction Finance constituaient l'un des axes majeurs des investissements des entreprises françaises début 2020. Ces projets ont dans la plupart des cas été poursuivis malgré la crise, mais certains facteurs tels la taille de l'entreprise et le type de projets ont aussi joué un rôle.

Les projets qui ont été maintenus sont ceux en lien direct avec les préoccupations de la crise à savoir : le reporting, l'élaboration prévisionnelle, la gestion de trésorerie.

Les projets qui ont parfois été ralentis (mais majoritairement poursuivis) sont surtout les projets très structurants comme la mise en place d'un Core Model (modèle interne) ou l'évolution de l'architecture des systèmes d'information).

Les projets ralentis voire suspendus ont été ceux portant sur l'évolution des processus ou le développement des compétences, considérés moins critiques.

La taille de l'entreprise comme facteur majeur

Le ralentissement a surtout touché les petites et moyennes entreprises qui ont mis jusqu'à 60% de leurs projets à l'arrêt et privilégient les mesures leur permettant de préserver leur trésorerie et le pilotage des leviers de performance. Leurs priorités pour les mois à venir : la refonte des reportings et des tableaux de bord (85 %), l'amélioration des processus de pilotage de la trésorerie (79%), et la refonte des processus et outils d'élaboration budgétaire (65%).

Quant aux plus grandes entreprises au chiffre d'affaires supérieur à 1 milliard d'euros, elles priorisent les transformations de fond visant à accélérer la rationalisation et l'automatisation : cela inclut la refonte de l'architecture des systèmes d'information finance (83%), l'automatisation des processus (73%) et la refonte des processus et outils d'élaboration budgétaire (68%).

Le monde d'après : capitalisation sur les facteurs de sortie de la crise

La question qui se pose désormais pour les entreprises est : comment sortir de la crise ? Celles-ci vont devoir prendre les bonnes mesure et s'adapter au monde d'après.

Pour l'instant, 78% des entreprises se focalisent sur une intégration plus forte des visions P&L, BFR et cash, et 66% d'entre elles préfèrent se focaliser sur un nombre limité d'indicateurs clé de pilotage.

De même 79% des entreprises privilégient les actions rapportant des résultats et des ROI rapides comme facteurs de survie et 69% voudraient internaliser et relocaliser certaines activités afin de gagner en autonomie et maîtrise.


NB : Cette enquête a été menée par Keyrus Management pour la période du 11 Mai au 10 Juin 2020 auprès d'entreprises de taille moyenne à grande. A noter : 72% sont des grands comptes.

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet