Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Quel avenir pour le Daf ?

Publié par Marie-Amélie Fenoll le - mis à jour à
Quel avenir pour le Daf ?
© Kzenon

Si le DAF ne se contente plus d'être un simple observateur mais devient acteur en étant capable d'anticiper les prémices d'une crise, comment l'épidémie de Covid-19 a-t-elle accéléré la transformation de la fonction finance ? Et quels sont les enjeux du métier dans les années à venir ?

Je m'abonne
  • Imprimer

Le Daf de 2021 est-il le même que celui de 2020 (période de l'épidémie de Covid) ? A cette question, la plupart des Daf répondent par la négative. "La crise du Covid a accéléré le lien entre l'opérationnel et la finance. Le Daf, en 2021, doit être capable d'aller au-delà du simple exercice de reporting ou de clôture des comptes. Il n'est plus là que pour compter les points mais doit être capable d'anticiper et de prévoir", explique Laurent Reulet, CFO chez Legalstart, à l'occasion d'une table-ronde organisée par Qonto sur l'avenir des Daf le 6 juillet dernier. "Le Daf doit non seulement être capable de mesurer l'impact de la crise instantanément mais aussi trouver des solutions".

Réactivité et anticipation

Pour cela, le Daf doit avoir un suivi quotidien des activités (sur les appels entrants, la génération des leads, les ventes, les visiteurs sur le site, ...). Enfin, il n'est plus un simple observateur, il est acteur du changement et doit améliorer sa réactivité en identifiant la moindre secousse sur l'activité de l'entreprise. Sans oublier, l'enjeu encore plus prégnant de la trésorerie et du recours aux PGE pendant la crise.

Ainsi, selon une étude du cabinet Accenture de mai 2021, 87% des CFO français interrogés ont adopté de nouveaux indicateurs afin d'optimiser leur collaboration au sein de l'entreprise et d'accroître leur influence.

Toujours selon Accenture, les directeurs financiers sont également bien placés pour avoir une vision d'ensemble des différents périmètres fonctionnels, afin de comprendre comment générer de la valeur pour le client. Ils peuvent ainsi suggérer la collaboration régulière d'équipes transversales et exploiter les technologies pour générer des informations exploitables de bout en bout. Par exemple, ils peuvent "connecter des solutions cloud au système ERP des équipes de production et à d'autres systèmes, afin d'ingérer les données et visualiser les chaînes de valeur".

Data & digital : un accélérateur de la création de valeur

Pour Séverin Henry, VP Finance chez Qonto, la mission du Daf n'a pas fondamentalement évolué et son coeur de métier reste le même (gestion des liquidités, de la trésorerie, ...) mais il a un rôle de plus en plus stratégique auprès des opérationnels et de la direction générale. Mais, il a acquis de nouvelles compétences grâce notamment à la data et aux nouveaux outils digitaux.

Justement, c'est grâce à la multiplication de ces outils digitaux que le rôle du Daf prend de l'ampleur. Mais, bien qu'ils soient conscients de tout le potentiel qu'offrent ces outils digitaux pour améliorer la création de valeur de la fonction finance, la majorité des directeurs financiers n'exploitent pas tout le potentiel du digital. Au lieu de cela, leurs principales applications technologiques (fonctionnalités d'automatisation de base, par exemple), ne servent qu'à résoudre les enjeux traditionnels, comme le suivi des marges ou la précision du reporting. Ainsi, selon Accenture, au cours des deux dernières années, seuls 43% des CFO ont exploité des outils de modélisation financière avancés pour identifier les risques et les opportunités à venir.




Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande