Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Quelles sont les nouvelles priorités post-Covid des Daf ?

Publié par Mallory Lalanne le - mis à jour à
Quelles sont les nouvelles priorités post-Covid des Daf ?

La reprise de l'activité oblige les directions financières à anticiper la gestion du cash et à être en veille quasi-permanente pour identifier les dispositifs existants et soulager leur trésorerie.

Je m'abonne
  • Imprimer

Après une 'annus horribilis' en 2020, le retour à l'économie normale semblerait être attendu en 2022. Une reprise qui va mobiliser les directeurs financiers sur la gestion du cash et sa planification. " La trésorerie acquise par les entreprises à travers le prêt garanti par l'Etat a été conservée de façon générale par les entreprises. 60% de nos clients ont utilisé partiellement le PGE en 2020. Le premier des leviers à actionner est donc de conserver et ne pas rembourser trop vite ces dispositifs afin d'anticiper la reprise et la phase de rebond qui se dessine ", rapporte Eric Gonsard, expert-comptable, associé du cabinet In Extenso. Les directeurs financiers doivent ainsi disposer de bonnes capacités de simulation, de prévisionnels de trésorerie en entrant dans une logique d'anticipation pour rassurer les partenaires financiers.

Profiter du plan de relance

L'autre priorité des Daf repose sur l'identification des dispositifs existants pour préserver la trésorerie et limiter l'impact de la crise sanitaire sur le besoin en fonds de roulement. Le plan de relance exceptionnel de 100 milliards d'euros du gouvernement est relayé par différentes aides et appels à projets. " Même sur des aides de 10 ou 20 000 euros, les dossiers à présenter sont souvent conséquents. Présentations type, modèles.... Tout ce qui peut être anticipé doit l'être, car les délais de réponse sont parfois courts ", conseille Pascal Ferron, vice-président du cabinet d'expertise comptable Walter France. Les PIA - projets d'investissements d'avenir, qui ont été créés en 2010, mobilise 11 milliards d'ici à 2022 pour soutenir l'innovation, en particulier l'investissement dans les technologies d'avenir. Il n'est pas rare que les régions sur-abondent. Sur certains domaines stratégiques tels que l'hydrogène, la cybersécurité, le transport industriel, ces PIA sont une formidable opportunité. Depuis le début de l'année, ce sont 500 appels à projets qui ont été lancés, selon le cabinet Walter France.

Il ne faut pas non plus sous-estimer l'intérêt des fondations, qui disposent de fonds qu'elles peuvent octroyer sur des projets d'économie sociale tels que le handicap, le vieillir ensemble par exemple. Toutes les agences de l'Ademe, l'agence de la transition écologique, interagissent quant à elles sur les projets liés à l'environnement et fournissent un fantastique appel d'air sur ce type de projets. " Le moment actuel est très propice. Il ne durera pas. C'est l'occasion ou jamais de ne pas laisser partir le train en restant sur le quai. Les entreprises doivent commencer par structurer leurs projets pour qu'ils correspondent à une véritable stratégie de long terme et pas uniquement à un petit effet d'aubaine ", estime Pascal Ferron.



Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande