En ce moment En ce moment

Comment constituer la bonne équipe finance ?

Publié par le - mis à jour à
Comment constituer la bonne équipe finance ?
© © Robert Kneschke

Un Daf n'est rien sans son équipe. Les directeurs financiers eux-mêmes le reconnaissent bien volontiers. Constituer son équipe est donc capital. Pour ne pas se tromper et recruter les bonnes personnes, il s'agit d'être méthodique et surtout honnête vis-à-vis de ses besoins.

Je m'abonne
  • Imprimer

Première étape : sonder ses besoins. " Constituer son équipe c'est avant tout bien se connaître, connaître les forces et faiblesses de son environnement, la réalité de son entreprise, ses perspectives. La clé de la réussite est là, " affirme Mikaël Deiller, directeur senior chez Michael Page. Les profils recherchés dépendent en effet de la stratégie de l'entreprise, du positionnement de la direction financière et de l'organisation que l'on veut lui donner. Alexis Bazin, Daf de Precision, insiste sur ce point : " Il faut d'abord définir l'organisation et ensuite choisir les personnes. Il est souvent plus facile ou tentant de faire l'inverse en dessinant une organisation à partir des équipes existantes mais cela ne rend service ni à l'entreprise, ni aux collaborateurs qui pourraient se retrouver dans des situations parfois très inconfortables. "

Définir dans un premier temps ses besoins et la façon dont on souhaite organiser sa direction permet en plus de s'ouvrir à des compétences inédites, auxquelles on n'aurait pas pensé si on avait reproduit la situation antérieure. Pour Mikaël Deiller, la constitution de son équipe est l'occasion de rebattre les cartes. " Il faut s'offrir la possibilité de remettre à plat la fonction. " Une telle démarche permet de lister les compétences techniques et comportementales désirées et surtout de les classifier en fonction de leur importance et de leur accessibilité. " Cela permet de faire des concessions et de ne pas s'arrêter à un profil spécifique qui peut parfois être dur à trouver, " explique Mikaël Deiller.

Une fois l'organisation minutieusement définie, il est essentiel, avant de se lancer dans un recrutement externe, de s'interroger si des collaborateurs en interne peuvent répondre aux besoins. Dans ce but, Alexis Bazin a mis au point un système d'évaluation. " Chez Precision, au-delà des traditionnelles hard skills et leadership skills, (notion plus large que les soft skills intégrant le fait d'être orienté changement et travail en équipe), nous sommes extrêmement attachés à l'intégrité, notion incluant la transparence, " précise le Daf.

Opération séduction

Que ce soit auprès des candidats internes ou externes, constituer son équipe c'est lancer une opération séduction. " Séduire les talents constitue l'un des principaux défis. Pour cela, nous insistons sur l'aspect humain, et notamment les perspectives de développement pour les collaborateurs, l'ambiance de travail, la transparence dans les échanges et la flexibilité tout en rappelant le degré d'exigence élevé qui existe chez Precision ", raconte Alexis Bazin. Pour cette opération séduction, Mikaël Deiller incite à mettre en avant des classements comme Great Place to Work ou des prix qui récompensent spécifiquement la direction financière (comme les Trophées de Daf Magazine !). " Il existe différents outils pour rendre l'environnement sexy. Il faut raconter une histoire autour du département, parler des grands projets réalisés et des perspectives offertes ", avance-t-il.

Le Daf doit aussi se préparer à répondre aux questions qui taraudent les nouvelles générations comme celle du sens mais aussi et surtout l'épanouissement personnel. " Les candidats posent aujourd'hui d'emblée des questions sur l'organisation du travail, notamment autour de l'équilibre vie personnelle/vie professionnelle ", observe Aurélien Boucly, associate business director finance & comptabilité chez Robert Half. Quoi qu'il en soit, et même si on est dans une situation de séduction pour attirer les meilleurs talents, il faut faire preuve de transparence. Aurélien Boucly invite à présenter de manière honnête les plus et les moins du poste. " Il faut créer les conditions d'une relation qui a des chances de durer dans le temps ", estime-t-il.

Activer son réseau

Pour recruter en externe, faire appel au réseau peut constituer une bonne solution : il n'est pas rare qu'en constituant son équipe le Daf fasse appel à des personnes avec lesquelles il a travaillé auparavant. Le réseau peut aussi être celui des collaborateurs internes. Chez Precision, par exemple, la directrice régionale finance pour l'Europe, biélorusse germanophone basée en Allemagne, a ainsi récemment recruté un ancien collègue tchèque pour le poste de contrôleur financier de l'usine allemande du groupe. " Ce qui est vraiment intéressant avec la cooptation est que chacun s'engage ", selon Alexis Bazin.

Bien sûr, les chasseurs de tête sont incontournables. Alexis Bazin reconnaît que le recours aux cabinets de recrutement est le plus fréquent : son entreprise fait appel au cabinet Selection Team. "Les missions sont confiées aux consultants qui comprennent parfaitement nos besoins et les valeurs que nous incarnons ", explique le Daf. Ces professionnels du recrutement peuvent également aider les Daf à définir leurs besoins.

Zoom

Quelles sont les qualités recherchées pour les collaborateurs des directions financières ?

Pour Mikaël Deiller, "les hard skills restent clef dans les équipes finance ". Pour ne pas se tromper de ce côté-là, Aurélien Boucly invite à s'appuyer sur des compétences reconnues, issues de cabinets d'audit par exemple. " Il est également possible de cibler un secteur d'activité particulier ou une typologie d'entreprise bien précise, car leurs collaborateurs ont géré des problématiques techniques qui nous intéressent. "

Parmi les hard skills recherchées, le digital commence à intéresser les Daf. C'est par exemple le cas de Susanne Liepmann, Daf de HTL Biotechnology, qui recherche des compétences en business intelligence. " Je rechercherais quelqu'un avec un profil non pas financier mais davantage industriel car ce doit être une personne capable de manier beaucoup de données et notamment des données de production ", explique-t-elle. " Des compétences digitales peuvent être intéressantes si l'entreprise a pour ambition de s'équiper d'un nouvel outil : quelqu'un qui a déjà travaillé sur un tel sujet apportera certainement un plus ", poursuit Aurélien Boucly.

Les soft skills sont également de plus en plus demandées au sein des directions financières. " Les soft skills prennent le pas sur les hard skills ", observe Mikaël Deiller qui note la montée en puissance de la recherche de profils agiles et communicants. Aurélien Boucly remarque aussi que des compétences relationnelles sont de plus en plus demandées. " Ce qui est recherché en priorité a trait à la souplesse, l'adaptabilité, l'agilité ", observe-t-il. Et d'autant plus en cette période de crise !

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Eve Mennesson

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet