Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Quels sont les métiers de la finance que l'on s'arrache ?

Publié par Mallory Lalanne le - mis à jour à
Quels sont les métiers de la finance que l'on s'arrache ?

Responsables comptables, contrôleurs de gestion ou encore gestionnaires paie... Le cabinet Robert Half passe en revue les profils les plus recherchés qui obligent les directions financières à revoir leurs stratégies d'attraction et de rétention des talents.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les fonctions aux compétences métiers et sectorielles pointues sont particulièrement convoitées par les Daf. Les connaissances techniques les plus demandées actuellement relèvent de l'écriture comptable, de la connaissance d'un ERP, de la comptabilité générale (liasses, bilans) mais aussi la capacité à travailler dans un environnement international, à analyser des données chiffrées, à réaliser des reportings financiers et à gérer des Data. Problème : ces profils expérimentés, pointus, habitués à piloter des projets avec plusieurs services, se font plus rares. Selon le guide des salaires 2022 de Robert Half dévoilé le 5 octobre 2021*, le secteur de la finance est touché par une pénurie générale de candidats, quel que soit leur niveau de qualification. Les responsables ou les directeurs comptables, les contrôleurs de gestion, les comptables généraux et les gestionnaires paie font partie de ces top jobs que les entreprises s'arrachent.

Une augmentation des salaires

Cette tendance se traduit par un faible nombre de réponses qualifiées aux annonces d'emploi, d'où la nécessité pour les recruteurs d'approcher directement les candidats. " Ces compétences sont difficiles à trouver, constate Alizée Victor, directrice des recrutements au sein du cabinet Robert Half. Les candidats se retrouvent en position de force, ce qui oblige les entreprises et les directions financières à revoir leur grille de rémunération, à proposer 20 à 40% de plus par rapport à leurs salaires actuels pour retenir les meilleurs talents ".

Si les tensions sur les salaires vont rester ces prochains mois relativement fortes, d'autres facteurs comme la flexibilité et le télétravail font désormais la différence auprès des salariés. " Les attentes des candidats ont changé après cette crise. Ils recherchent un environnement de travail. Ils sont aussi très attentifs à l'histoire et aux valeurs de l'entreprise ", ajoute Alizée Victor. Si de nombreux employeurs proposent désormais plusieurs jours de télétravail par semaine, ils observent également des demandes contradictoires en matière de flexibilité. Certains profils souhaitent vivement retourner au bureau, d'autres demandent à l'inverse un télétravail intégral. " Ces profils très courtisés poussent les organisations à faire preuve de souplesse dans la cadre du retour au bureau et à se concentrer sur ces nouveaux formats de travail afin de répondre aux attentes de chacun des collaborateurs ", constate Alizée Victor.

D'autres priorités pour 2022

La rétention des talents n'est pas la seule priorité des directions financières. Les challenges des Daf pour 2022 reposent aussi, pour 39% d'entre eux, sur l'automatisation des processus pour augmenter la productivité et la réduction des coûts. L'exploitation et la gestion du Big Data au sein du service financier ainsi que le respect des exigences en termes de conformité réglementaire font partie des autres priorités pour un tiers des personnes sondées.


*Etude Robert Half menée auprès de 300 dirigeants français : directeurs généraux, directeurs administratifs et financiers, directeurs des systèmes d'information, responsables du recrutement de collaborateurs dans leurs équipes, au sein de PME, ETI et GE, des secteurs publics et privés.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande