Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Billet de Daf - La solitude du Daf n'est pas une fatalité !

Publié par le - mis à jour à
Billet de Daf - La solitude du Daf n'est pas une fatalité !

Le Daf, de par sa position dans une entreprise, peut avoit tendance à se retrouver esseulé. Dans ce billet, Pauline Sauvage, CFO As a Service, partage son expérience pour sortir de cette solitude. Une ouverture nécessaire qui peut passer par des échanges, autant en interne qu'en externe.

Je m'abonne
  • Imprimer

Je n'ai jamais réussi à faire comprendre à mon entourage familial en quoi consistait mon métier de directeur financier. On pourrait blâmer le décalage de préoccupations, cependant au quotidien, en entreprise, je ne suis pas convaincue que mes collègues soient complètement au fait du détails de mes objectifs, et encore moins des ressources dont je pourrais avoir besoin, que celles-ci soient des outils ou des hommes.

A cette situation s'ajoute une culture de la discrétion qui maintient le Daf à distance des autres managers et dirigeants de l'entreprise, voire de sa propre équipe. Lors d'opérations complexes, aussi bien pour des restructurations, des cessions-acquisitions, ou même des levées de fonds, le travail de la direction financière se fait en solitaire : la confidentialité est souvent synonyme de succès de l'opération. Dans certains cas extrêmes, il revient au Daf de prendre une décision pour assurer l'avenir de l'entreprise.

Je ne pense pas être la seule marquée par cette solitude, qui est bien loin de celle d'un marin qu'on imagine à la barre pour diriger son bateau suivant la meilleure route qu'il a déterminée en « lisant » la mer et en étudiant les cartes marines. Le Daf serait plutôt dans ce cas au fond de la salle des machines en train d'optimiser leur rendement tout en gardant un oeil sur toutes les autres équipes pour anticiper leurs besoins.

Pourtant, le besoin de pédagogie avec le reste des équipes, voire au sein d'une équipe financière qui compte de plus en plus d'expertises, est primordial. Les résultats ne seront jamais meilleurs que quand la communication est claire et continue et que les opérationnels et la finance travaillent main dans la main. La direction financière est avant tout une fonction support qui permet à tous les acteurs de l'entreprise de donner le meilleur d'eux-mêmes ; et il paraît difficile de faire un bon travail si l'on est coupé des équipes.

Au-delà du nécessaire partage pour atteindre les objectifs fixés par trimestre, ou l'ambition globale à long-terme de l'entreprise, le Daf a aussi besoin de sortir de cette solitude pour lui-même ; car il est lui-aussi un animal social. S'il doit parfois prendre des décisions difficiles avec des conséquences humaines fortes, il n'en reste pas moins un collègue curieux des personnes et du monde qui l'entourent.

Heureusement, il existe de nombreuses possibilités d'échanger, que ce soit en entreprise quand celles-ci mettent en place des outils spécifiques, ou entre pairs. Il est possible aujourd'hui de rentrer en contact avec des professionnels venant d'horizons différents, et ayant des expériences riches et variées le tout avec simplicité. Différents clubs existent, à l'initiative de secteurs d'activité, de prestataires ou de cabinets de stratégie et conseil, ou bien d'outils utilisés par les Daf. Pour ma part, je privilégie le réseau Fi+ qui par sa structure permet de rassembler des professionnels issus de différentes formations françaises.

Même si de nombreuses situations conduisent les directions financières à travailler de manière peu visible pour le reste de l'entreprise, la solitude du Daf n'est pas une fatalité ! Le partage avec les pairs lors d'événements permet de découvrir de nouvelles solutions (ou d'être conforté dans ses choix) ; cela permet de s'entraîner à présenter son métier aux personnes les plus impactées et ayant le plus besoin de le comprendre : ses collègues.

L'auteure : Pauline Sauvage se définit elle-même comme CFO As a Service. Après un début de carrière dans l'audit, elle occupe des fonctions de directrice financière d'abord en intégré puis en tant que Daf de transition. Rapidement, elle se spécialise dans les entreprises de la tech et fait notamment des passages remarqués chez Linkfluence, Must ou encore Back Market. Passionnée et engagée, Pauline Sauvage est un membre actif du méta réseau de financiers d'entreprise FiPlus.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page