Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Palmarès Women Equity : ces dirigeantes qui se distinguent

Publié par le | Mis à jour le
Palmarès Women Equity : ces dirigeantes qui se distinguent

Ce palmarès met en lumière 50 femmes dirigeantes de PME- ETI françaises qui ont eu les meilleures performances financières ces trois dernières années. Dunya Bouhacene, présidente de Women Equity, analyse les forces et la stratégie de ces entreprises championnes de la croissance rentable.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le palmarès Women Equity a dévoilé lundi 18 janvier 2021 les 50 meilleures performances d'entreprises, issues d'un Index rassemblant plusieurs dizaines de milliers de sociétés. Cette année, plus de 25 000 entreprises disposant d'un chiffre d'affaires entre 4 et 150 M€ et dont les comptes ont été déposés ces trois dernières années (2016 - 2019) ont été analysées. " Les lauréates caracolent à six fois le taux de croissance moyenne des entreprises françaises ", commente Dunya Bouhacene, présidente de Women Equity. En effet, les sociétés révélées dans cette 11e édition du palmarès réalisent un chiffre d'affaires moyen de 31,5 M€, une croissance de 30% sur 2019 et de 29 % sur les trois derniers exercices (2016-2019). Elles sont présentes à l'international pour 59 % d'entre elles et sont responsables de près de 6 300 emplois. Deux entreprises sur trois se classant au palmarès sur la base de leurs performances 2016-2019 sont par ailleurs croissantes en 2020, avec un point de marge gagné en moyenne, tout en faisant grossir leurs effectifs de 10%.

La transition énergétique comme stratégie

L'année 2020 ayant été inédite en tous points, comment expliquer ces résultats ? " Les femmes ont moins accès aux réseaux d'affaires et restent bien moins financées par le capital investissement -les sociétés dirigées exclusivement par des hommes représentent 95% des portefeuilles des fonds-, ce qui les conduit à être très vigilantes sur la rentabilité, leurs marges, et les moyens qu'elles se donnent pour développer leur entreprise. Tous ces moins se transforment en plus. Cette population doit se battre pour arriver à ces positions. Les dirigeantes doivent être attentives à leurs clients, à la nature du service délivré. La barre est plus haute. Elles ont donc tendance à en faire plus. Seules les plus actives sur leur marché s'en sortent", analyse Dunya Bouhacene. Du point de vue opérationnel, le palmarès constate par ailleurs une accélération de la digitalisation de leurs activités, l'intégration concrète de la transition énergétique à leurs stratégies. Le tout en reposant avec acuité la question de leur responsabilité d'entreprise, et surtout, en jouant le jeu de l'intérêt général.

Les lauréates du Palmarès 2020, dont la moyenne d'âge avoisine 48 ans, sont comme à l'accoutumée, sur-représentées dans les secteurs des Technologies, Médias et Télécommunications (TMT) et de la santé, plus légèrement sur-représentées dans les services et l'industrie. Parmi ces lauréates, on retrouve : Anne-Cécile Vausselin et Valérie Vausselin, cofondatrices en 2000 d'Aroma-Zone, reconnue pour avoir introduit le concept du Do It Yourself dans l'industrie cosmétique, Amandine Aubert d'EcogreenEnergy spécialisée dans la décarbonation de l'industrie. Ou encore Odile Hembise Fanton d'Andon, présidente d'Acri-ST, une entreprise de 108 salariés, qui développe une expertise dans le domaine de l'observation de la terre depuis l'espace.



Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande