Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

La feuille de route d'Ecomiam pour poursuivre sa croissance

Publié par Florian Langlois le - mis à jour à
La feuille de route d'Ecomiam pour poursuivre sa croissance

Pour atteindre ses ambitieux objectifs, l'enseigne de surgelés Ecomiam se distingue, entre autres, par son engagement et par la gestion de sa relation client. Des domaines dans lesquels l'apport de la direction financière est primordiale.

Je m'abonne
  • Imprimer

Dans un contexte d'inflation, Ecomiam, entreprise spécialisée dans la vente de produits surgelés, a vu son chiffre d'affaires augmenter de 17,9% en 2022, passant de 31,7M€ en 2021 à 37,3M€ l'année dernière. Cette croissance s'explique par l'ouverture de 13 nouveaux magasins l'année dernière, propulsant Ecomiam au rang de numéro 3 français dans la distribution spécialisée de produits surgelés, avec 68 magasins.

Pour poursuivre sa croissance, l'entreprise s'appuie sur des engagements très forts. Cela passe tout d'abord par la définition de sa raison d'être : réconcilier le consommateur avec son écosystème. « Nous voulons valoriser au quotidien le bien manger et le manger sain. Nous vendons alors des produits 100% origine France et travaillons équitablement avec toutes les filières de production agricole et agroalimentaires françaises, » détaille Pauline Sauvaget, Daf du groupe.

Diminuer sa consommation d'énergie et de plastique

Cet engagement se traduit également dans la politique RSE du groupe. « Nous avons volontairement effectué notre bilan carbone l'année dernière, sur les Scop 1, 2 et 3. Sur le Scop 1 et 2, nos magasins émettent en moyenne 7,9 tonnes de CO2 équivalent, soit en moyenne 55% de moins qu'une surface alimentaire de moins de 500m2, » appuie Pierre Fraignac, directeur général adjoint chez Ecomiam. La volonté du groupe est maintenant de diminuer ses émissions. Pour ce faire, un plan de sobriété énergétique a été mis en place. L'enseigne a aussi travaillé sur les bonnes pratiques qu'elle pouvait instaurer pour réduire sa consommation d'électricité.

Dans cette idée d'avoir une activité plus vertueuse, l'entreprise a aussi veillé à diminuer sa consommation de plastique. « Nous sommes passés de sacs en plastique à des sacs en papier kraft. Cela va nous permettre d'économiser 1,8 tonne de plastique par an. Nous travaillons aussi avec notre principal avec fournisseur de légumes pour réduire de 16% le plastique de l'emballage, soit 1,4 tonne de plastique économisé par an, » reprend Pierre Fraignac.

Fidéliser ses clients

Ecomiam s'appuie aussi sur une relation client très forte, où la direction financière à là aussi son rôle à jouer, pour continuer son développement et cherche à fidéliser davantage ses clients. Pour ce faire, l'entreprise souhaite accélérer ses actions CRM (Customer Relashionship Management) en mettant par exemple en place un système de parrainage. « Nous avons déjà un programme de carte de fidélité existant. Le bouche à oreille étant notre premier vecteur d'acquisition de client, nous avons voulu le renforcer avec un système de parrainage. Ce programme permet au client qui possède une carte de fidélité d'acheter une autre carte (au prix de 3€) et de l'offrir à quelqu'un qui deviendra son filleul. Lorsque celui-ci passera en magasin, il cagnottera de l'argent non seulement pour lui, mais aussi pour son parrain, décrit Pauline Sauvaget. Les clients les plus fidèles vont ainsi devenir en quelque sorte les ambassadeurs et vont permettre de recruter de nouveaux clients. » Un dispositif important sachant que « 76% du chiffre d'affaires du groupe est réalisé grâce aux clients possédant cette carte de fidélité, » complète Daniel Sauvaget, PDG et fondateur d'Ecomiam.

Pour s'adapter plus facilement à ses clients, l'enseigne les classe, grâce à différentes données, en fonction de leur comportement en magasin. « Nous leur attribuons un statut tous les 6 mois. Cela va du client VIP (qui dépense plus de 2000€ par an), au client fidèle, régulier, occasionnel etc. Cela nous permet de nous adresser plus facilement à nos clients, en fonction de leurs besoins. En tant que commerce de proximité, il est important d'avoir un excellent relationnel avec nos clients, » poursuit Daniel Sauvaget.

125 magasins d'ici 2025

Toujours avec cette idée de développer une relation de confiance avec ses clients, Ecomiam joue aussi la carte de la transparence, en affichant sur chacun de ses produits la part de rémunération des producteurs, du magasin et de l'Etat sur toutes ses étiquettes.

L'enseigne de surgelés a aussi pour objectif en cette année 2023 « d'optimiser nos coûts opérationnels, de renforcer notre notoriété et d'élargir notre gamme de produits, » selon Daniel Sauvaget. De quoi essayer d'atteindre ses ambitieux objectifs, à savoir 125 magasins ouverts en 2025 et un chiffre d'affaires supérieur à 110M€.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page