Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Une montée de l'activisme en Europe

Publié par le | Mis à jour le
Une montée de l'activisme en Europe

L'année 2022 devrait être prospère pour les fonds activistes en Europe selon le dernier rapport Alvarez & Marshal. La France reste l'une des principales cibles, puisque le cabinet a identifié 23 entreprises qui pourraient faire l'objet d'une attaque de fonds activistes au cours des prochains mois. Dans ce contexte, le Daf joue un rôle essentiel.

Je m'abonne
  • Imprimer

2022 devrait représenter un "âge d'or" pour l'activisme en Europe. C'est du moins ce qu'affirme le cabinet de conseil Alvarez & Marsal (A&M) dans un rapport publié le 3 janvier. Après une accalmie d'environ 12 mois liée à la crise sanitaire, les campagnes activistes ont repris du poil de la bête au cours du deuxième trimestre 2021. Une tendance qui devrait s'accentuer pour 2022. Le cabinet A&M a identifié 148 sociétés européennes qui pourraient être dans le viseur des fonds activistes à court terme, soit une hausse de 10 % par rapport aux résultats du précédent rapport d'A&M d'avril 2021. Au cours des prochains mois, le rapport prévoit que les fonds activistes jetteront leur dévolu sur des cibles de taille plus importantes et adopterons une approche de plus long terme pour créer de la valeur. L'étude révèle aussi que les entreprises ayant des notes ESG plus faibles ont davantage de risque d'être dans le collimateur des fonds activistes.

La France : troisième pays le plus à risque

Du côté de l'Hexagone, le cabinet a repéré 23 entreprises à risque, un chiffre en légère baisse par rapport à avril 2021 (26 cibles potentielles). Ce qui place le pays à la troisième position des pays européens les plus à risque, derrière le Royaume-Uni et l'Allemagne. Le rapport indique que les entreprises françaises bénéficient de notes moyennes ESG plus élevées que celles des autres groupes mondiaux. Leur PER (multiple de capitalisations des bénéfices) est également supérieur de 3,3 % à celui des autres entreprises, ce qui signifie qu'elles ont une meilleure maîtrise de leurs coûts directs. En revanche, elles affichent des performances plus faibles dans certains domaines, notamment au niveau « du rendement total pour les actionnaires », informe Siham Slaoui, associée chez A&M.

Daf : un rôle important dans l'anticipation

Être la cible d'un fonds activiste peut impacter l'entreprise de différentes façons. « Le fait de remettre en cause publiquement la stratégie et/ou la gouvernance d'une entreprise peut être très dommageable en termes de communication et de réputation », remarque Guillaume Martinez, associé chez A&M. Face à la pression exercée par le fonds, l'entreprise peut aussi être contrainte de mettre en place des actions qui auront des répercussions importantes sur sa stratégie. Pour se prémunir des attaques, le rapport insiste donc sur l'importance de l'anticipation. « Tout l'enjeu est d'être capable de contrer une possible attaque en lançant très tôt un plan de transformation visant à améliorer de manière structurelle le niveau de performance opérationnelle, en travaillant tant sur l'efficacité de son organisation, sa capacité à générer de la croissance rentable, ou encore en revisitant son portefeuille d'activités », détaille Guillaume Martinez. Sur cette partie, le directeur financier a un rôle essentiel à jouer. « Il est très bien placé dans le Comex pour prendre charge des sujets liés à la création de valeur pour les actionnaires, à la revue du portefeuille d'actifs, à la stratégie d'entreprise mais aussi aux critères extra-financiers », confirme Siham Slaoui.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page