Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Comment impliquer ses collaborateurs dans une transformation durable ?

Publié par Florian Langlois le - mis à jour à
Comment impliquer ses collaborateurs dans une transformation durable ?

L'engagement de l'ensemble de ses collaborateurs est une condition primordiale à l'instauration d'un plan stratégique durable. Plusieurs étapes clés sont à mettre en place pour les entrainer dans ce projet.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les entreprises s'engagent de plus en plus sur le sujet de la RSE. Les idées pour effectuer cette transformation sont nombreuses, le sujet est désormais la mise en place de ces bonnes pratiques. Pour y parvenir, l'implication du top management est primordiale. Celle de l'ensemble des collaborateurs l'est tout autant « car ce sont eux les acteurs de cette stratégie au quotidien, indique Adrienne Horel-Pagès, directrice de l'engagement citoyen au sein de la Banque Postale, à l'occasion d'une table ronde organisée lors de l'évènement Produrable le 13 septembre 2022. Si chaque collaborateur n'est pas au fait de comment il doit opérer cette stratégie, elle ne se fera jamais. »

Pour parvenir à engager ses collaborateurs, Pierre-Emmanuel Grange, fondateur de Microndon, une société qui développe des solutions d'engagement citoyen, recommande d'identifier des salariés qui seront des « ambassadeurs ». Déjà très concernés par ce sujet du développement durable, ils seront de véritables moteurs à la mise en oeuvre de ce plan en entreprise. « Ces collaborateurs ont envie de faire avancer très rapidement ces sujets RSE. Ils trouvent même que leur société ne va pas assez vite. Avec leur statut d'ambassadeurs, ils seront ravis de proposer de nouvelles idées, de challenger leur employeur et de diffuser cet état d'esprit plus responsable dans tous les recoins de l'entreprise. »

Engager ses collaborateurs

Le fait d'impliquer l'ensemble de ses collaborateurs dans ce projet est d'autant plus important que les entreprises font face aujourd'hui à un désengagement majeur des salariés. « Il y a une différente d'attente flagrante entre les collaborateurs, qui ne trouvent plus de sens dans leur métier, et les entreprises, pas toujours irréprochables dans leurs actions. 39% des salariés du privé ressentent une dissonance réelle entre leurs convictions personnelles et ce que leur entreprise porte, » détaille Pierre-Yves Sanchis, fondateur de Youmatter, un média et organisme de formation spécialisé dans les enjeux sociaux et environnementaux. Adrienne Horel-Pagès est totalement en accord avec ce point. « Cette question de la RSE est devenue un vecteur de marque employeur et de motivation des salariés énorme. Elle crée également de l'innovation de manière incroyable. »

Au-delà de ces conseils, les trois experts proposent 5 étapes clés importantes par lesquelles passer pour les impliquer dans la démarche.

Ecouter et consulter ses équipes

Ce sujet de la RSE est un sujet d'entreprise majeur. Il ne doit pas être cloisonné et nécessite, c'est pourquoi des sessions de consultation et d'échange avec les salariés sont importantes, afin de montrer qu'ils sont impliqués et que leur avis compte. « De notre côté, nos collaborateurs ont été mis à contribution dans différents ateliers portant sur différentes thématiques lors de la constitution du plan stratégique. Ils ont également été consulté lors de l'élaboration de notre raison d'être, qui est le préalable au statut d'entreprise à mission, via un sondage pour savoir quel était leur moteur et quels éléments essentiels devaient ressortir dans cette raison d'être, » rapporte Adrienne Horel-Pagès.

Pierre-Yves Sanchis recommande pour sa part d'être très transparent avec ses équipes. « Nous essayons de faire beaucoup de pédagogie sur où en est l'entreprise, ce qui va bien et moins bien pour amener les collaborateurs à rechallenger des sujets qui sont liés à la stratégie de l'entreprise, les écouter, le prendare en compte et le mettre en oeuvre. Ce qui est extrêmement important c'est de prendre en compte mais surtout de rendre compte de ce qui se passe. Sinon, on l'impression d'avoir été écouter sans que ce soit finalement vraiment pris en compte. »

Embarquer toutes les parties prenantes

Lorsqu'une entreprise a l'intention d'entamer une transformation de cette ampleur, l'engagement de toutes les parties prenantes est indispensable. « Nous avons constitué notre comité de mission, obligatoire lorsqu'on est entreprise à mission, avec l'ensemble de nos parties prenantes. Il est précieux de pouvoir s'appuyer sur un comité externe qui propose ou valide une partie de la stratégie. Notre comité de mission est ainsi constitué avec des partenaires externes comme des chefs d'entreprises issus d'autres secteurs que le secteur bancaire, des économistes, des acteurs de la société civiles, des ONG et des représentants du mouvement « Pour un réveil écologique » qui donne cette vision de la jeunesse, » rapporte la directrice de l'engagement citoyen de la Banque Postale.

Former, acculturer et accompagner ses équipes

« Ces sujets de la RSE sont des sujets extrêmement complexes sur lesquels les dirigeants ou les personnes décisionnaires au sein de l'entreprise n'ont pas forcément été formé correctement. Or, pour concerner les collaborateurs, il est nécessaire que le directoire comprenne l'ensemble des problématiques. En parallèle de cela, la formation des équipes est également fondamentale, notamment pour les collaborateurs les plus réfractaires, pour permettre à chacun de comprendre les problèmes. Chaque salarié apportera ensuite les bonnes solutions car ils connaissent mieux leur métier, leur environnement de travail, leurs différentes interactions, » complète Pierre-Yves Sanchis.

Proposer une offre d'engagement adaptée

Il s'agit ici de trouver un juste milieu entre une offre trop riche et une offre à impact, qui reste efficace. « Il y a une diversification d'offres d'engagement à proposer à ses collaborateurs, sur le fond ou sur la forme : bénévolat, mécénat de compétence ... Il faut que ces offres soient adaptées aux collaborateurs. Par exemple, des seniors en fin de carrière s'intéresseront sans doute plus facilement à du mécénat de compétence. Là où des jeunes se tourneront plus vers du bénévolat dans des associations, » rapporte Pierre-Emmanuel Grange.

Communiquer

Il est important d'incarner ses engagements, de les faire vivre en interne comme en externe. « La clé de l'engagement est l'exemplarité du dirigeant. Dans nos clients, ceux qui mettent en place un dispositif de sensibilisation et de formations sur les enjeux RSE au sens large dont le dirigeant s'engage concrètement en prenant la parole ou en faisant des actions concrètes comme la fresque du climat sont en moyenne cinq fois plus performants que les autres, » analyse Pierre-Yves Sanchis.

Communiquer autour de ces sujets permet de faire bouger ses collaborateurs en interne. C'est aussi une autre manière de créer du sens et d'engager l'ensemble de son entreprise dans cette transition.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page