Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Inflation et hausse des taux : quelles réponses peuvent apporter les trésoriers ?

Publié par Eve Mennesson le - mis à jour à
Inflation et hausse des taux : quelles réponses peuvent apporter les trésoriers ?

Inflation, hausse des taux... La situation économique et financière actuelle a de quoi préoccuper les trésoriers d'entreprise. Ils trouvent des réponses dans les couvertures et la diversification des financements.

Je m'abonne
  • Imprimer

Quelles sont les préoccupations des trésoriers d'entreprise au regard de la situation économique et financière actuelle ? "Ce qui anime tout le monde c'est la macro", souligne Daniel Biarneix, président de l'association françaises des trésoriers d'entreprise (AFTE), citant en premier lieu l'inflation et de la remontée anticipée des taux.

Hausse de taux de +2,+3%

L'inflation générale n'est en effet pas sans retentissement sur le monde des entreprises. « Cela a deux conséquences pour les entreprises : un risque de pincement sur la trésorerie d'exploitation si l'on arrive pas à répercuter l'inflation des coûts sur les prix de vente et l'augmentation des taux qui suivent l'inflation », rapporte Daniel Biarneix.

En effet, même si la BCE ne montera ses taux courts qu'en juillet, l'anticipation fait que les taux longs ont déjà augmenté. « Par rapport à l'automne dernier, on enregistre déjà des hausses de l'ordre de +2,+3% », constate Daniel Biarneix. Par ailleurs, les marges demandées aux entreprises ont elles aussi augmenté, parfois même doublé. Et ce fortement sur le marché obligataire. « Le marché obligataire devient plus cher et d'accès plus difficile », résume Daniel Biarneix.

Diversifier ses financements

Face à ces problématiques, les trésoriers mettent en oeuvre différentes solutions. Vis-à-vis de l'inflation, tout d'abord, l'impact des hausses de coûts est limité grâce à des couvertures, notamment sur l'énergie. « Cela permet d'étaler dans le temps l'impact ds hausse de prix mais aussi de gagner en visibilité », précise Daniel Biarneix.

Quant à la hausse des taux, c'est l'anticipation qui est de mise. En sécurisant les financements plus en avance que les besoins réels ou en augmentant la part fixe des emprunts. Daniel Biarneix conseille aussi de soigner la structure de son bilan, afin de rassurer les investisseurs. « Une autre façon de les rassurer est de raccourcir la maturité des dettes », avance-t-il.

Il invite aussi à diversifier ses financements et de s'ouvrir, en plus des outils classiques de financement bancaires et obligataires, à des financements adossés à des actifs comme des titrisations de créances ou du factoring, ou encore à des financements de niches (Schuldschein par exemple).

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande