En ce moment En ce moment

L'organisation interne devient une préoccupation majeure

Publié par le - mis à jour à
L'organisation interne devient une préoccupation majeure

Avec la crise sanitaire, les préoccupations des DAF évoluent. Une étude publiée en septembre par Quadient révèle que l'organisation interne fait partie des sujets clé pour aborder 2021.

Je m'abonne
  • Imprimer

La tournure des événements a mis en lumière de nouvelles considérations pour les DAF. Une étude* publiée par Quadient et réalisée avec Conexio, révèle qu'après s'être concentrés sur l'urgence financière, les Daf se tournent vers l'organisation interne et l'humain.

De nouvelles priorités

En effet sur le court terme, la priorité économique primait, les Daf ont donc d'abord activé des mécanismes de gestion de crise avec 3 préoccupations majeures : la gestion de la trésorerie, la recherche d'économies et la gestion des dépenses. Aujourd'hui, ils se projettent plus vers le moyen terme et la recherche du bon schéma de reprise. Ainsi, comme le souligne l'étude, la gestion de la trésorerie reste la préoccupation principale pour seulement 19,2% des Daf, la recherche d'économies pour 14,3% et le contrôle des dépenses pour 6% des répondants uniquement.

Ces chiffres sont le reflet de nettes évolutions des priorités des Daf désormais centrés sur la reprise et la redéfinition de leur métier. Assez logiquement, une fois la stabilisation financière de l'entreprise menée à bien, c'est l'humain et l'organisation interne qui sont au centre des préoccupations et réflexions, avec en ligne de mire notamment l'amélioration des processus de travail. Ainsi pour 2 Daf sur 10, l'optimisation interne de l'entreprise sera une préoccupation majeure en 2021.

Cette évolution s'explique par une prise de conscience de la fonction finance sur plusieurs facteurs, tels que : l'autonomie et la responsabilisation des collaborateurs, la confiance, la fidélisation des salariés, la priorisation des taches... Conduisant inévitablement à des changements profond dans l'organisation du travail.

Les Daf conscients d'une baisse d'activité à venir

Autre chiffre marquant, 69% des Daf interrogés jugent que la conjoncture actuelle aura un impact sur l'activité globale de l'organisation, et ce, malgré cette volonté de placer les collaborateurs au centre de l'entreprise. Pis ! 5 Daf sur 10 estiment que l'impact de la crise sera négatif pour leur entreprise. Plus précisément, 55% s'attendent à une baisse d'activité significative sur l'exercice 2020 comparé à l'exercice précédent.

Plus que jamais, la direction financière s'affiche comme un maillon clé au coeur de la réorganisation des entreprises.

*Méthodologie : Enquête téléphonique réalisée par Quadient France auprès d'un échantillon de 118 financiers, sur la période de juin à fin juillet 2020.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Julien Ruffet

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet