Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Et si votre entreprise passait à la semaine de 4 jours ?

Publié par Eve Mennesson le | Mis à jour le
Et si votre entreprise passait à la semaine de 4 jours ?
© Gajus - Fotolia

La semaine de 4 jours permettrait une meilleure productivité des salariés. C'est ce qu'affirme Frank Surena, directeur général France d'Awin, réseau mondial de marketing d'affiliation, qui a fait passer l'ensemble de ses 1000 salariés à travers le monde à la semaine de 4 jours en janvier dernier.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le bien-être au travail est au coeur des préoccupations des entreprises. Et si la solution était de faire passer ses employés à la semaine de 4 jours ? C'est le pari qu'a fait le groupe Awin, réseau mondiale de marketing d'affiliation : depuis janvier dernier, l'ensemble de ses 1000 salariés à travers le monde ne travaille plus que 4 jours par semaine pour un salaire équivalent.

Du télétravail à la semaine de 4 jours et demi

Pourquoi une telle décision ? "La réflexion remonte à 2017/2018. Notre board souhaitait une approche davantage centrée sur l'humain afin de fournir aux employés un meilleur équilibre vie professionnelle/vie personnelle. Il pensait que ce meilleur équilibre les rendrait plus performants", raconte Frank Surena, directeur général d'Awin France. Le recours au télétravail est alors encouragé et des horaires plus flexibles sont mis en place.

Avec la pandémie, la démarche s'accélère : en avril, le board d'Awin décide de faire passer l'ensemble de ses salariés à la semaine de 4 jours et demi, en offrant le vendredi après-midi chômé tout en maintenant un salaire équivalent. "L'objectif était de permettre aux personnes de mieux gérer la pression due au confinement, notamment avec la fermeture des écoles".

Modernisation pour plus de productivité

L'expérimentation de la semaine de 4 jours et demi s'étant avérée concluante, l'entreprise va plus loin et passe à la semaine de 4 jours, toujours en maintenant le salaire. Ainsi, depuis janvier 2021, les salariés d'Awin bénéficient de deux demi-journées off supplémentaires, qu'ils peuvent consacrer à leurs activités personnelles : famille, sport, etc...

"Il n'est pas demandé aux salariés de produire la même somme de travail en 4 jours au lieu de 5. Mais nous parions sur la modernisation pour obtenir une meilleure productivité et réduire le temps de travail", explique Frank Surena. Le passage à la semaine de 4 jours s'est donc accompagné d'une évolution dans la manière de travailler : des outils collaboratifs ont été adoptés, les taches a faible valeur ajoutée ont été automatisées, le télétravail a été encourage, des méthodes agiles ont été implémentées et une nouvelle façon de manager a été mise en place, basée sur les objectifs (OKR : objectives and key results). "Il s'agit d'un projet d'entreprise qui modernise la relation que l'on porte au travail", résume Frank Surena.

Evangéliser en interne

Même si les salariés apprécient le passage à la semaine de 4 jours, notamment pour l'autonomie et la flexibilité que la nouvelle organisation de travail leur offre, il a fallu les accompagner dans la mise en place. "Certains salariés, notamment ceux en contact avec les clients, craignaient de ne pas avoir le temps de tout faire, rapporte Frank Surena. Il a fallu les rassurer et surtout leur faire comprendre qu'il fallait repenser la relation au travail et se focaliser davantage sur la performance".

Pour faciliter ce changement de rapport au travail, une task force de 80 personnes, représentant les différentes pays et métiers du groupe, a été constituée. Elle a étudié tous les aspects du projet, interviewé les employés, décortiqué les process, etc... afin d'aboutir à des directives précises. "Il a été indiqué à chaque employé comment gagner du temps sur leurs process, comment réduire les aspect administratifs, etc...", précise Frank Surena. L'objectif de ce groupe de travail était de ne pas laisser les employés seuls face à cette nouvelle organisation et d'évangéliser la semaine de 4 jours en interne. Le groupe de travail reste aujourd'hui à l'écoute et remonte les feedbacks du terrain afin d'ajuster les process.

Mise en place harmonieuse

Une préparation minutieuse qui porte aujourd'hui ses fruits : "Cela fait un mois et tout se passe de manière harmonieuse", observe Frank Surena. Les différentes équipes ont réussi à s'organiser pour répondre avec la même qualité de service (et toujours sur 5 jours) aux clients. Des clients qui trouvent l'initiative moderne, dans l'air du temps.

Frank Surena dit aussi observer une augmentation de la productivité des salariés : "Microsoft, qui est passé à la semaine de 4 jours au Japon, a dit enregistrer une augmentation de la productivité de 40%. Nous ressentons la même tendance sans l'avoir encore mesurée". Le directeur général France d'Awin voit un autre avantage à la semaine de 4 jours : attirer et retenir les talents. "Les recruteurs disent qu'il est difficile d'expliquer ce nouveau concept aux candidats, car c'est une toute autre manière d'aborder le travail, mais que les gens se montrent intéressés", indique Frank Surena. Bien-être, performance, modernité, qualité et rétention des talents : la semaine de 4 jours est peut-être bien l'avenir de l'entreprise.



Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande