Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Transformation financière : automatisation en retard, quels impacts sur les CFO ?

Publié par le - mis à jour à
Transformation financière : automatisation en retard, quels impacts sur les CFO ?
© Sergey Nivens - stock.adobe.com

Alors que les directeurs financiers sont généralement conscients des avantages de l'automatisation, 78 % des entreprises n'ont déployé qu'une automatisation financière de base.

Je m'abonne
  • Imprimer

La majorité des processus de clôture financière de la plupart des entreprises repose sur des processus manuels et des outils obsolètes. Il est temps aujourd'hui pour les directeurs financiers de repenser leurs processus et d'accélérer leur automatisation. Car pour ces 78%, l'année de pandémie s'est révélée bien difficile, les obligeant à bricoler des solutions et demandant des efforts herculéens à leurs équipes pour mener à bien leur clôture financière. Il est temps pour eux de considérer le coût réel de ce retard sur l'automatisation de la clôture financière de leur entreprise.

Des conséquences face à la concurrence

Selon Gartner, les directeurs financiers les plus efficaces consacrent 6 % de temps en moins que leurs pairs moins productifs aux activités de la fonction financière. Ils réaffectent ce temps à l'analyse, à la manière dont l'entreprise peut créer de la valeur, et assument plus pleinement leur rôle de CFO pour mettre la finance au défi de remplir une mission agressive et une vision à long terme, tout en guidant leur équipe dans l'exécution de ces objectifs. L'automatisation financière permet aussi aux équipes F&A d'accélérer la croissance de l'entreprise et de réaliser leurs objectifs commerciaux.

Plutôt que de perdre du temps sur des processus répétitifs et de se concentrer uniquement sur la clôture des comptes, elles peuvent fournir des analyses cruciales pour l'entreprise. 38 % des cadres déclarent d'ailleurs qu'au cours des douze derniers mois, c'était leur plus grand défi concernant la clôture financière(2). Car l'analyse des données leur permet de se montrer stratégiques, et donne les clés au bureau des finances pour contribuer davantage à la vision à long terme de l'entreprise.

Autrement dit, ces dernières années, l'automatisation de la clôture financière est passée d'" incontournable " à " indispensable ", car elle apporte aux entreprises et aux directeurs financiers un avantage concurrentiel certain. Et, inversement, en retardant l'adoption de l'automatisation, les directeurs financiers perdent le potentiel d'ajouter plus de valeur à l'ensemble de l'entreprise et d'élaborer efficacement des stratégies pour l'avenir.

Des risques pour les états financiers

Le risque est toujours au coeur des préoccupations des directeurs financiers. La fonction finance est toujours sous pression : elle doit assurer la publication des états financiers dans des délais impartis, et garantir leur exactitude. Cette mission est d'autant plus complexe lorsque l'on utilise des processus manuels sujets aux erreurs. Or, 88 % des décideurs utiliseraient plus de 100 feuilles de calcul pour soutenir leurs décisions commerciales[1]. Bien que ce soit un outil nécessaire dans certains cas, les feuilles de calcul sont extrêmement sujettes aux risques.

L'absence de contrôles inhérents et le risque d'erreurs dues à une intervention humaine font de la dépendance aux feuilles de calcul un énorme facteur de risque pour les directeurs financiers alors qu'un logiciel d'automatisation financière met en évidence les exceptions, permettant aux comptables de se concentrer sur les erreurs et d'améliorer la qualité des données financières.

Inefficacités et goulots d'étranglement

De nombreux aspects de la comptabilité et de la finance sont de nature plutôt répétitive mais absolument essentiels pour évaluer et analyser la santé financière d'une entreprise. Les justifications, les rapprochements et l'audit nécessitent la préparation et l'approbation de plusieurs personnes, ce qui rend l'ensemble de la clôture financière vulnérable aux goulots d'étranglement et aux inefficacités. L'utilisation de méthodes manuelles et d'outils obsolètes tels que les feuilles de calcul sont chronophages et compromettent souvent le calendrier de clôture. Les goulots d'étranglement peuvent entraîner des échéances manquées, prolongeant ainsi l'achèvement de la période de clôture financière.

La fuite des meilleurs talents

Le département comptable et financier est connu pour son déséquilibre entre travail et vie privée, de nombreux comptables sacrifiant leurs vacances, leurs soirées et leurs week-ends pour respecter les délais de chaque période de clôture financière. Cela est particulièrement vrai pour les entreprises qui reposent essentiellement sur des processus manuels et des applications obsolètes, car ces méthodes augmentent souvent le nombre d'heures nécessaires pour clôturer. Au fil du temps, ces tâches chronophages conduisent à l'épuisement professionnel, contribuant à des départs au sein de l'organisation. Pourtant, grâce à l'automatisation de la clôture financière, les entreprises et CFO pourraient réduire le nombre d'heures nécessaires par ETP pour effectuer les tâches de clôture, tout en créant simultanément une charge de travail plus équilibrée.

La digitalisation et la consolidation des compétences des équipes F&A sont ainsi essentielles non seulement pour retenir les (meilleurs) talents, mais aussi pour développer davantage leurs compétences en matière de données et d'analyse.

L'automatisation financière est le facteur clé qui distinguera les CFO efficaces de ceux qui prendront du retard sur le marché. Les entreprises ayant une automatisation établie ou même avancée disposent d'un avantage concurrentiel supplémentaire, de la gestion des risques à l'obtention d'informations critiques. Avec l'évolution du paysage commercial, il appartient au CFO de se tenir au courant des technologies financières et de comprendre que les coûts liés à la non-implémentation de l'automatisation financière peuvent avoir des conséquences à long terme pour l'entreprise. Tirer parti de l'automatisation de la clôture permet aux équipes financières d'élaborer efficacement des stratégies pour l'avenir tout en améliorant considérablement les flux de travail et les processus existants.

Pour en savoir plus

Michael Hjalsted, est Sales Director PAN EMEA de Trintech, l'expert des processus la clôture financière, a passé les 25 dernières années à aider ses clients à digitaliser leurs fonctions afin de remplacer les processus manuels. Il fait ses armes au sein de grands groupes tels que DELL, IBM, ou encore Unisys. Aujourd'hui à la tête d'une équipe de spécialistes en transformation financière, Michael participe à la transformation de la fonction finance des entreprises.

(1)Forrester Opportunity Snapshot, 2019

(2)Baromètre Trintech de la clôture financière, juin 2021




Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles