En ce moment En ce moment

Financement : quelle place pour le crowdlending ?

Publié par le | Mis à jour le
Financement : quelle place pour le crowdlending ?

Le secteur du financement professionnel est en profonde mutation. Une véritable crise d'identité parcourt le système bancaire, face au renforcement des contraintes réglementaires et à la monté des fintechs. Dans ce contexte, quelle place donner au crowdlending ?

Je m'abonne
  • Imprimer

Financement participatif, crowdlending, crowfunding, equity... Tentons de comprendre la réalité de ces concepts dans le monde des entreprises.

Les entreprises : une cible de plus en plus prisée par le financement alternatif

Selon le baromètre du crowdfunding publié par KPMG et Financement Participatif France, le secteur est en pleine croissance et continue de s'inscrire durablement dans le paysage du financement en France. Les montants collectés ont été multipliés par plus de quatre entre 2015 et 2018, passant de 297 millions à 1,4 milliard d'euros.

Au sein de la finance alternative, le financement des entreprises progresse nettement, avec 31% de croissance en 2018. Parmi les projets financés par les entreprises, les porteurs de projets sont essentiellement issus de TPE/PME & ETI (72 %).

Trois formes de financement participatif sont à bien distinguer :

- Le crowdlending correspond à des collectes de fonds sous forme de prêts rémunérés ou non, obligations et minibons.

- Le crowdfunding regroupe les fonds collectés sous forme de dons avec ou sans récompenses.

- L'equity porte sur l'investissement en capital ou royalties.

Les particuliers montrent un intérêt croissant pour cette nouvelle forme d'épargne qui leur permet d'investir dans l'économie réelle. En choisissant le projet qu'ils souhaitent soutenir, les épargnants ont le sentiment de redonner du sens à leur argent.

Crowdlending : quels bénéfices pour les entreprises ?

Grâce au crowdlending, les entrepreneurs bénéficient de solutions nouvelles d'accès au crédit, qui ont l'avantage d'avoir plusieurs atouts non négligeables.

L'entrepreneur bénéficie ainsi :

- de délais de financement très courts : le financement via les plateformes peut être obtenu en quelques jours

- d'une grande simplicité d'accès : les plateformes ont un fonctionnement très agile et ne demandent pas de caution par exemple...

- de la possibilité de financer des montants faibles

- d'une visibilité auprès d'un public averti et fidèle, grâce à la campagne de communication mise en place par la plateforme.

Crowdlending, une solution complémentaire au crédit bancaire classique

Le développement des plateformes de crowdlending permet aujourd'hui l'émergence de modèles de financement hybrides, associant du financement participatif et du prêt bancaire. Ces modèles se démocratisent car ils sont très accessibles et répondent parfaitement aux besoins des entrepreneurs et des banques.

Le crowdlending permet de réconcilier les banques et les entreprises, qui suivent des objectifs souvent contradictoires. Les banques subissent des contraintes de plus en plus fortes pour limiter leur exposition au risque, alors que l'entrepreneur par nature, doit accepter de prendre de risques pour réussir.

En augmentant le niveau des fonds propres de l'entreprise, le crowdlending permet de réduire le montant du prêt bancaire ainsi que l'exposition au risque des établissements bancaires. De même, cet apport complémentaire peut rendre éligible au crédit bancaire des dossiers qui ne l'étaient pas autrement.

Pour financer quels besoins ?

L'avantage du financement participatif est qu'il permet de financer des besoins non couverts habituellement par les banques, tels que l'immatériel, les besoins en fonds de roulement, les besoins de recrutement...

Ainsi, tout projet de création, reprise ou développement d'entreprise peut être éligible.

Pour en savoir plus

Benoit Fougerais est membre du collège des experts de la Fédération Française de la Franchise depuis 2008. Il est co-fondateur et directeur général de pretpro.fr, FinTech en solutions de financement professionnel.

Je m'abonne

Benoit Fougerais, directeur général de pretpro.fr

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet