En ce moment En ce moment

La protection juridique des logiciels limitée par la Cour de justice de l'Union Européenne

Publié par le - mis à jour à
La protection juridique des logiciels limitée par la Cour de justice de l'Union Européenne

En écartant définitivement les brevets logiciels, la Cour considère valide l'ingénierie inverse des programmes (reverse engineering).

Je m'abonne
  • Imprimer

Suite à une plainte déposée par SAS Institute (spécialiste des logiciels décisionnels et d'analyse statistique) contre World Programming Limited (WPL), la Cour de justice de l’Union Européenne a estimé qu’une fonctionnalité d’un programme informatique et le langage de programmation dans lequel il est écrit ne peuvent pas être protégés du point de vue de la propriété intellectuelle. En reconnaissant que si une fonctionnalité d’un programme informatique peut être protégée en tant que telle, le risque est d’aboutir à un monopole des idées, au détriment du progrès technologique et du développement industriel. Autrement dit, l’acheteur d’une licence pour un programme est désormais en droit, en règle générale, d’observer, étudier ou tester le fonctionnement afin de déterminer les idées et les principes qui sous-tendent ce programme.

Je m'abonne
Jérôme Pouponnot

Jérôme Pouponnot

Journaliste

Journaliste dans la presse professionnelle depuis 1999, j’ai exercé dans l’univers de la relation client et du marketing direct jusqu’en 2012. Rattaché [...]...

Voir la fiche
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Sur le même sujet