En ce moment En ce moment

DAF et transformation digitale : l'urgence d'un plan de conduite du changement !

Publié par le - mis à jour à
DAF et transformation digitale : l'urgence d'un plan de conduite du changement !
© metamorworks - stock.adobe.com

La transformation digitale est plus que jamais au coeur des réflexions des dirigeants d'entreprise. Avec des prévisions de l'ordre de 6 milliards de dollars d'investissements sur le sujet, entre 2018 et 2021, les enjeux sont tels qu'ils déterminent l'entreprise de demain.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le DAF est au coeur de ces préoccupations ! RPA, Analyse prédictive, Blockchain... des mots qui sont désormais rentrés dans le jargon quotidien des financiers, chamboulant cette fonction et amenant une nouvelle ère pour l'entreprise.

C'est un fait, la transformation est en cours et le directeur financier est son moteur, autant pour sa fonction que pour le reste de l'organisation.

Mais l'expérience nous l'a démontré à maintes reprises, il n'est guère facile de bousculer le business sans conséquence. C'est là qu'intervient la conduite du changement, une discipline non méconnue du DAF et qui vaut son pesant d'or. Au moment où cette révolution se concrétise, tout le monde sait par où cela commence, mais personne ne peut dire à quel moment cela s'arrête.

Une chose est sûre, il y a des sujets qui sont primordiaux pour amorcer une transformation viable et espérer des retours sur investissement très rapides.

Exploiter les données et les technologies existantes

L'intelligence artificielle, sous toutes ses formes, captive l'attention des directions financières. Pour autant, nombreuses sont celles qui négligent l'énorme potentiel des technologies et des données disponibles au sein de leurs systèmes d'information.

Nombreuses sont les organisations qui s'empressent d'implémenter la RPA (Robotic Process Automation) pour des traitements comptables au moment où les factures sont encore saisies manuellement.

Il est ainsi nécessaire d'exploiter tout le potentiel existant et palier une "dette technique" en parallèle d'une transformation inévitable.

Apprendre des erreurs du passé

Mise en place des ERP, dématérialisation de processus, gestion de la performance et business intelligence [...], cet écosystème de la DAF a été mis en place à la suite d'innombrables projets d'envergure. La plupart du temps, ces derniers aboutissent sur des échecs, non-adhésion des collaborateurs, non-maîtrise de la technologie, coûts de maintenance exorbitants on ne dénombre plus les causes ni les conséquences !

Le directeur financier doit en tirer des leçons, se fixer des objectifs et les mesurer dans une démarche d'amélioration continue. Cette amélioration passe par une collaboration plus étroite avec les parties prenantes de la transformation, et plus particulièrement le DSI garant de la cohérence technologique, qui se retrouve de plus en plus assujetti au DAF.

Maîtriser et accompagner ses ressources humaines

On ne cessera de le répéter, ces transformations sont autant humaines que technologiques. Les métiers évoluent très rapidement, certains vont même disparaître ! De nouvelles compétences seront indispensables pour la DAF de demain (Data science, statisticien...).

Mais comment anticiper cette révolution ? Dans un premier temps, cela doit passer par une politique de formation agile, s'adaptant aux collaborateurs et aux nouveaux métiers mais aussi au recrutement. Le DAF, en collaboration avec la DRH, se doit de disrupter les modèles de recrutement, en finir avec la notion de "Profil", et miser sur les collaborateurs à fort potentiel évolutif.

Promouvoir la "transformation collaborative" à travers l'organisation

Au centre de la stratégie digitale, le directeur financier renforce son rôle central et se positionne de plus en plus comme "Business partner". Il doit ainsi pousser les différents métiers de son organisation à la collaboration en démontrant les retours financiers potentiels de cette dernière.

Ces collaborations se concrétisent autours de la "donnée" et sont propulsées par les différents outils collaboratifs à disposition des entreprises.

Les retombés de ces initiatives "inter-fonctionnelles" sont plus importantes qu'une transformation au sein d'une même fonction de l'entreprise. Ces dernières permettent de briser les silos entre les différentes fonctions. De plus, cela apporte un avantage concurrentiel financier non négligeable.

Le défi actuel est tel que l'on ne connaît pas la fin de cette transformation ! On ne cesse d'innover et les modèles organisationnels traditionnels ne semblent plus adaptés à cette transition. Une chose est sûre, le DAF a un rôle de catalyseur. A lui de prendre les bonnes initiatives, d'innover et de proposer la roadmap la plus adaptée à son organisation. Les opportunités de croître sont présentes et ne demandent qu'à être saisies !

Pour en savoir plus

Nassim Chiout est Consultant au sein du cabinet de conseil en transformation numérique mc2i Groupe. Il accompagne les entreprises dans leurs projets en systèmes d'information financiers tant en France qu'à l'international.

Je m'abonne

Nassim Chiout, Consultant mc2i Groupe

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet