Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Établissements bancaires : la blockchain au service de l'expérience utilisateur

Publié par le - mis à jour à
Établissements bancaires : la blockchain au service de l'expérience utilisateur
© Eisenhans - stock.adobe.com

Afin de rester compétitives et proposer la meilleure expérience utilisateur, les banques doivent accélérer leur usage de la blockchain. Il s'agit d'une véritable opportunité pour ces acteurs notamment en termes d'amélioration, de sécurisation et de traçabilité des informations et des transactions.

Je m'abonne
  • Imprimer

Moderniser les systèmes bancaires pour optimiser l'expérience utilisateur est une véritable nécessité. La technologie blockchain et sa nature décentralisée peuvent fournir aux systèmes bancaires trois avantages clés permettant de répondre aux attentes d'instantanéité de leurs clients et faire face à la menace quotidienne de nouveaux entrants. Les banques, et notamment les services infrastructures, IT et back office, doivent se saisir de cette opportunité sans tarder.

Simplifier et sécuriser la gestion de la donnée

La blockchain est un outil précieux pour apporter plus de flexibilité dans la gestion et le traitement des données. Elle peut être un avantage compétitif majeur alors que les banques sont confrontées à une multiplication des procédures de conformité, comme les démarches KYC - " Know Your Customer " qui désignent les processus de vérification de l'identité des entreprises clientes.

Actuellement, la vérification KYC d'un client est indépendante d'une banque à l'autre et demande un investissement financier et temps non négligeable. Utiliser une plateforme blockchain dans ce type de processus permettrait un véritable partage de l'information entre les banques et une mutualisation des coûts liés à ces démarches : les données de vérification d'un client d'une banque seraient en effet accessibles par les autres banques participantes de la plateforme. La duplication des efforts associés à la vérification serait alors éliminée, la mise à jour des données KYC client serait synchronisée et normalisée automatiquement entre les différents établissements bancaires dont le client fait partie, offrant ainsi à l'ensemble du système un gain de temps considérable. Par ailleurs, les procédures de contrôles en termes de compliance seraient assouplies, homogénéisées et permettraient également d'assurer une meilleure traçabilité et un audit plus efficace des données tout en réduisant le risque de fraude.

Automatiser les processus et les interactions contractuelles

Le recours à des contrats intelligents, programmes informatiques issus de la blockchain qui exécutent automatiquement un ensemble d'instructions prédéfinies, permettrait au secteur bancaire d'automatiser les processus de vérification et les interactions contractuelles, c'est à dire toute la gestion manuelle et administrative associée à un contrat. Une fois mises en place, les conditions de déclenchement d'une opération sont alors visibles par toutes les parties impliquées, ce qui réduit le risque d'erreurs et empêche toute tentative de modification ultérieure comme par exemple, l'adhésion à un nouveau service, offre ou programme de fidélité bancaire.

Pour les opérations de commerce international, l'application de contrats intelligents automatise les conditions d'exécution d'un paiement entre les parties prenantes. Le paiement, sa gestion contractuelle et son suivi sont facilités car les données associées à l'opération (produit, quantité, provenance, destination, localisation...) sont synchronisées de façon régulière et accessibles en temps réels sur la blockchain.

Une solution pour les paiements internationaux

Le réseau blockchain est une vraie réponse en termes d'expérience utilisateur face aux systèmes de paiement internationaux actuels qui impliquent un nombre important d'intermédiaires, des coûts pour le client (commissions de la banque émettrice, de la banque réceptrice, de la banque intermédiaire s'il n'y a pas une relation directe entre les banques, frais de change, réseau utilisé...), un temps de traitement long (en jours, voire semaines) ainsi que des risques (opérationnels, fraudes...).

La blockchain offre par ailleurs un moyen de faire des transactions internationales plus instantanées, plus sûres et peu couteuses. A titre d'exemple, un virement de 10 000 $ entre Paris et New-York nécessite plusieurs jours et coûte plusieurs dizaines de dollars de frais avec le système bancaire actuel. Via un réseau Blockchain tel que Binance USD (BUSD), ce même virement prendra moins de 10 minutes et coûtera moins d'une dizaine de dollars, quel que soit le montant (1 000 $ comme 1 000 000$) ou la zone géographique à atteindre (New-York, Hong Kong, Sydney...).

Ainsi, la blockchain représente un tournant technologique majeur que beaucoup de banques n'ont pas encore adopté. Le retard accumulé tant en termes d'expérience client que de conformité aux contraintes réglementaires qui se sont multipliées ces dernières années interroge sur leur compétitivité face aux nouveaux entrants qui attirent de plus en plus de clients.

Pour en savoir plus

Louis-Arnaud Nguyen, Senior Consultant Blockchain & Innovative Payments chez Azzana Consulting (groupe Finnegan). Il rejoint en 2019 le cabinet de conseil Azzana Consulting spécialisé en paiement et cash management afin de participer au développement d'un département axé autour de la Blockchain et crypto actifs.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande