En ce moment En ce moment

DossierReprendre une entreprise à la barre du tribunal

Publié par le

9 - [Cas pratique] Pascal Varin et Titagarh remettent AFR sur les rails

Pascal Varin a repris Arbel Fauvet Rail en juillet 2010 en s'adossant à l'un des plus importants fabricants indiens de wagons, Titagarh. Retour sur un feuilleton à rebondissements.

  • Imprimer
Des commandes de wagons céréaliers, de wagons-citernes et de conteneurs-citernes ont relancé l'activité de la société.

Prologue

10 février 2009 : Arbel Fauvet Rail (AFR), dernier fabricant français de wagons de fret en France, est placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Paris. AFR emploie alors 285 salariés.


Acte I

15 décembre 2009 : le tribunal avalise le plan de redressement présenté par Maxime Laurent, dirigeant de l'entreprise, mais début 2010, le plan ne tient pas ses promesses, et l'effectif de l'entreprise tombe à 226.


Acte II

5 mai 2010 : le tribunal prononce la résolution du plan de redressement. AFR est placé en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité jusqu'au 15 juin. L'administrateur judiciaire, Me Charles Gorins, lance alors un mailing afin de trouver des repreneurs. Deux candidats se présentent : Pascal Varin, homme d'affaires français qui a travaillé des années durant dans l'industrie ferroviaire ; et un groupe indien, Titagarh, l'un des plus importants fabricants de wagons dans son pays. Le besoin en fonds de roulement nécessaire à la reprise est évalué à 15 millions d'euros. L'Indien dispose du financement, le Français possède une excellente connaissance du marché.


Acte III

Maître Gorins rapproche les avocats des deux candidats à la reprise. Titagarh et Pascal Varin s'associent dans ce projet. Le premier détiendra 90 % des parts. Vient alors l'heure de préparer le dossier. " Nous avons retravaillé l'offre produits grâce à une évaluation précise de ce que le marché pouvait accepter en termes de prix ", explique Hubert de Contenson, directeur financier d'AFR-Titagarh.


Acte IV

7 juillet 2010 : jour de l'audience. Aucune offre ne fait concurrence au tandem franco-indien. AFR-Titagarh est née.


Acte V

AFR-Titagarh ne redémarre réellement qu'à la fin du mois d'août. Sur 226 salariés que comptait l'entreprise, 80 réintègrent l'équipe. " Il a fallu remettre en état l'outil de production, relate Pascal Varin. Puis le gros challenge a été de restaurer la crédibilité de l'entreprise sur le marché, de reconquérir les banques et les fournisseurs, de rechercher de nouveaux partenaires financiers, bref, de restaurer les liens qui n'existaient plus. "

Pascal Varin et Hubert de Contenson travaillent main dans la main. Leurs missions : " Maîtriser les comptes d'exploitation pour limiter au maximum les dépenses, réajuster le business plan par rapport aux prévisions, procéder à un reporting mensuel, mettre en place un plan de trésorerie, travailler avec les partenaires bancaires, trouver des aides et des subventions et reconstituer le liant d'une équipe traumatisée par les épreuves passées... ", précise le nouveau dirigeant.


Épilogue

Avril 2011 : un an s'est écoulé... " Notre carnet de commandes de 100 wagons céréaliers, de wagons-citernes et de conteneurs-citernes constitue un bon socle de reprise ", explique Hubert de Contenson. Et 24 salariés de la précédente équipe ont été repris, faisant grimper l'effectif à 104 personnes. Aujourd'hui, les anciens clients d'AFR connaissent le projet du tandem franco-indien, et Pascal Varin compte déjà sur leurs futures commandes. Prochaine étape : AFR-Titagarh entend élargir son portefeuille et prospecter l'Europe et l'Afrique.

Repères

Raison sociale : Titagarh Wagons AFR

Forme juridique : SA

Dirigeants : Jagdish Chowdhary, 71 ans (président du conseil d'administration) et Pascal Varin, 47 ans (dg)

Effectif : 104 salariés

CA 2010 : NC

Vanessa Bernard et Florence Klein

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet