Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

L'épargne salariale : un outil de motivation RH!

Publié par Marie-Amélie Fenoll le - mis à jour à
L'épargne salariale : un outil de motivation RH!
© monamis - Fotolia

L'épargne salariale est un fort outil de motivation auprès des salariés. Récompensant l'effort collectif des salariés, elle touche aussi leur corde sensible en proposant un investissement responsable avec un impact RSE fort. C'est aussi un des seuls outils d'épargne pour une grande majorité des salariés.

Je m'abonne
  • Imprimer

Moins attractive sur le papier que les primes ou la variable dans la rémunération, l'épargne salariale gagne cependant en attractivité auprès des salariés. " Si vous proposez à un candidat à l'embauche une rémunération de 60 000 euros bruts fixe sans prime sans variable ou un salaire de 55 000 euros bruts fixe sans prime et sans variable mais avec une épargne salariale entre 8 et 10 000 euros, le choix est vite fait. Car si le salarié souhaite débloquer son épargne salariale après 5 ans, il touchera ces 8 à 10 000 euros nets ", explique Catherine Pays-Lenique, directrice générale d'Epsens, acteur en épargne salariale issu de l'économie sociale.

Donner du sens à son épargne

Ainsi, aujourd'hui, " on ne parle plus uniquement de salaires mais de rémunération en englobant les primes, le variable pour des commerciaux par exemple mais aussi l'épargne salariale ", souligne la dg d'Epsens. Outre son aspect financier intéressant et le fait qu'elle puisse apparaître avec de nombreux avantages fiscaux et sociaux, l'épargne salariale donne du sens au collectif et s'avère socialement responsable.

" Cette épargne a un aspect RSE en proposant d'investir dans des entreprises qui respectent certains critères environnementaux, sociaux et de gouvernance et les salariés y sont sensibles ", souligne Catherine Pays-Lenique. Ainsi, selon l'enquête " L'épargne salariale & retraite, usage & perception des épargnants salariés " de mai 2021, d'Amundi / S2H Institute (cf encadré), 49% des épargnants souhaitent donner du sens à leur choix de placement. L'investissement responsable arrive en 3e position après la performance et la sécurité. Parmi les sujets retenus figurent la création d'emplois en France, le financement aux PME et TPE et la lutte contre le réchauffement climatique.

Pour un projet immobilier ou comme capital retraite

Selon une l'enquête annuelle de l'institution financière AFG de 2020, près de 2/3 des primes d'intéressement/participation ont été investies sur les plans d'épargne salariale. " Pour les salariés en début et/ou milieu de carrière, c'est l'occasion de faire des placements plus ou moins risqués pour un futur projet immobilier ou autre, tandis que du côté des salariés plus seniors, c'est une façon à terme de compléter leur retraite. Car, souvent, quand ils finissent par débloquer leur épargne salariale acquise tout au long de leur carrière, certains salariés sont surpris des sommes qui peuvent ne pas être négligeables ".

Une vision partagée par Xavier Collot, directeur Epargne Salariale & Retraite d'Amundi: "L'épargne salariale est une épargne " vivante " : les épargnants l'utilisent activement. Les plus jeunes en font un pilier pour l'achat de leur résidence principale quand les plus âgés construisent leur capital retraite. Elle est perc?ue comme réellement attractive et joue un rôle clé dans la constitution du patrimoine. "

Récompenser l'effort collectif

Du côté des entreprises, " l'épargne salariale permet de récompenser la mobilisation collective des salariés notamment ceux du middle et du back office et l'ensemble des fonctions supports, services essentiels de l'entreprise qui bénéficient moins de primes et de variables, qui eux, récompensent de manière individuelles les salariés ", souligne Catherine Pays-Lenique. Du côté, fiscal, c'est aussi intéressant car pour les entreprises de moins de 250 salariés, l'intéressement est exonéré du forfait social, une taxe de 20%.

L'épargne salariale : seule épargne pour une grande majorité des salariés

L'épargne salariale représente une grande partie de l'épargne au sens large pour de nombreux salariés. Ainsi, si 52% des répondants utilisent à la fois les dispositifs d'épargne salariale et retraite ainsi que les dispositifs bancaires ou d'assurance pour constituer leur épargne, plus d'un tiers des répondants (36%) privilégient les dispositifs collectifs proposés par leur entreprise, chiffre qui monte à 44% chez les épargnants de catégorie CSP- (NDLR : On appelle CSP- la Catégorie Socioprofessionnelle à faible pouvoir d'achat (ouvriers et employés) contrairement aux CSP+ (Catégorie Socioprofessionnelle à fort pouvoir d'achat)).

L'abondement de l'entreprise est la raison principale d'utilisation des dispositifs d'épargne salariale et retraite pour 69% des répondants. C'est encore plus vrai pour les moins de 35 ans (84%) et les CSP+3(81%). Le fait de se constituer une épargne retraite voire de précaution est cependant davantage une préoccupation chez les 45 ans et plus. A contrario, les moins de 35 ans privilégient l'optimisation fiscale et l'épargne en vue de l'acquisition de la résidence principale.

Source : Enquête " L'épargne salariale & retraite, usage & perception des épargnants salariés " de mai 2021, d'Amundi / S2H Institute.








Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande