En ce moment En ce moment

Le recrutement de travailleurs en situation de handicap reste complexe selon les entreprises

Publié par le - mis à jour à
Le recrutement de travailleurs en situation de handicap reste complexe selon les entreprises
© Michaela Rofeld

Handicap et emploi : où en sommes-nous en 2020 ? Une étude nationale récemment publiée nous livre de nombreux éléments de réponses quelques mois après le renforcement de la législation sur l'obligation d'emploi en faveur de travailleurs handicapés (OETH).

Je m'abonne
  • Imprimer

Quelles sont les difficultés perçues par les entreprises dans le cadre de l'embauche de travailleurs handicapés ? Quel est le niveau d'intégration des salariés en situation de handicap dans les organisations ? Une récente étude Michael Page/Agefiph(1) fournit un éclairage pour mieux appréhender la réalité du handicap en entreprise.

La méconnaissance du sujet " handicap " complexifie l'approche des entreprises

Aujourd'hui, 2/3 des entreprises considèrent le recrutement de travailleurs handicapés (TH) comme complexe, alors même que 80% des handicaps sont en réalité invisibles et que peu nécessitent des aménagements. Comment expliquer cette perception ? L'étude démontre que 47% des entreprises manquent encore d'informations essentielles pour bien accompagner les salariés TH, mais aussi et surtout qu'elles n'ont qu'une faible connaissance des aides dont elles peuvent bénéficier dans le cadre de l'embauche d'une personne en situation de handicap.

Lorsque près d'1 entreprise sur 2 met en avant ce point, on anticipe les freins que d'autres indicateurs de l'enquête retranscrivent.

Pour exemple, alors que 88 % des entreprises de plus de 250 salariés déclarent avoir recruté des personnes en situation de handicap, la proportion au sein des entreprises de moins de 250 salariés chute à 52 %. Depuis cette année, la loi " pour la liberté de choisir son avenir professionnel " impose pourtant à tout entreprise d'au moins 20 salariés d'embaucher des personnes en situation de handicap dans une proportion de 6 % de l'effectif total. L'obligation d'emploi en faveur de travailleurs handicapés (OETH) concerne tous les salariés du secteur privé ou public, quelle que soit la nature du contrat et le non-respect de cette obligation entraîne des sanctions financières importantes.

Pour faciliter l'embauche et l'intégration de travailleurs en situation de handicap et toujours mieux valoriser les accompagnements disponibles, l'Agefiph met de nombreux outils à disposition des employeurs. Sur le modèle de l'aide au recrutement des moins de 26 ans, le plan de relance annoncé le 26 août dernier par le gouvernement prévoit une aide pouvant aller jusqu'à 4 000 euros pour toute embauche de personne reconnue travailleur handicapé jusqu'à fin février 2021. A l'heure où des difficultés de recrutement persistent sur de nombreux profils, techniques notamment, le recrutement de travailleurs en situation de handicap est un enjeu réel ; les entreprises se doivent de penser diversité et inclusion pour profiter de tous les talents.

Une fois embauchés, les travailleurs handicapés sont bien intégrés dans les entreprises

Car c'est bien au niveau du recrutement de travailleurs handicapés que le bât blesse encore. Sur le plan de l'intégration, les retours sont d'une tout autre teneur : 96 % des entreprises et 85 % des salariés considèrent que les salariés en situation de handicap sont bien intégrés aux équipes et les salariés TH eux-mêmes se sentent intégrés à 86% (90% pour les TH cadres). Signe de ce caractère inclusif, 85 % des salariés indiquent avoir parlé de leur handicap à leurs collègues et/ou responsables, et 57 % des personnes qui n'ont pas déclaré leur handicap en ont tout de même parlé au sein de l'entreprise.

Pour aller plus loin, il s'agira de développer encore les communications internes sur le sujet : aujourd'hui, seules 43% des entreprises diffusent des communications autour du handicap (engagements de l'entreprise, bénéficies de l'inclusion, incitation à déclarer une RQTH). Des communications dont l'impact reste majoritairement faible, puisqu'elles ne sont vues que par 37% des salariés.

Le décalage entre perception et réalité traduit, au-delà du manque d'informations légales, un manque de connaissance sur les réels besoins des travailleurs en situation de handicap, mais aussi sur l'accompagnement dont les entreprises pourraient bénéficier. Faute d'une vision claire et réaliste des aménagements et procédures liés à l'intégration des travailleurs handicapés, nous observons une retenue, souvent infondée, des entreprises à recruter.

Seule une meilleure connaissance du quotidien des personnes en situation de handicap en entreprise permettra de mieux appréhender et simplifier le processus de recrutement, et de lever certains a priori.

Pour en savoir plus

Frédéric Benay Depuis plus de 20 ans dans le recrutement de cadres confirmés et dirigeants au sein du cabinet Michael Page. Aujourd'hui Managing Director au sein de PageGroup, il supervise également des entités spécialisées de Page Personnel, ainsi que les activités de Michael Page Interim Management et Page Executive pour répondre aux problématiques de toutes les entreprises, de la start-up au grand groupe. Sur Twitter : @F_Benay


(1) Voir l'étude

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Frédéric Benay, Managing Director au sein de PageGroup

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

RH

Par Charlotte Moronval de la revue Lexbase Social

En cette période de crise sanitaire, le télétravail est devenu la règle pour l'ensemble des activités qui le permettent. Cette nouvelle organisation [...]