En ce moment En ce moment

Crise : comment les Daf ont relevé le défi

Publié par Marwa Nakib le - mis à jour à
Crise : comment les Daf ont relevé le défi

Après un an de gestion de crise du Covid les Daf ont fait évoluer leurs priorités et concentrent leurs efforts et leurs investissements dans les projets digitaux. c'est ce qui ressort de la dernière étude menée par Protiviti*.

Je m'abonne
  • Imprimer

Il y a tout juste un an, le 16 mars 2020 la France s'arrêtait et avec elle toute activité économique. Du jour au lendemain, dirigeants et Daf ont du revoir les modèles, fonctionnements, plans et objectifs. Le confinement brutal a mis en exergue l'importance du digital et des outils de gestion notamment financière. Les projets de transformation digitale ont été lancés en urgence ou ont été fortement accélérés comme le soulignent les résultats de l'étude menée par Protiviti*.

Numérisation, agilité, et télétravail

Selon l'étude, les Daf interrogés ont placé les enjeux numériques en première place dans la liste des priorités. Ainsi, la mise en place d'outils et de solutions d'analyse mais aussi la sécurité et la confidentialité des données, étaient en tête des préoccupations pendant la crise, immédiatement suivies par les enjeux de planification financière, de conformité réglementaire et de développement d'outils dans le cloud.

Le télétravail imposé par la situation a obligé les direction financières à mettre en place une nouvelle organisation du travail à distance et à tester de nouveaux modes de fonctionnement en temps réel et dans l'urgence. Aujourd'hui, 80% des Daf avouent avoir changé d'avis sur le travail à distance de leurs équipes et favorisent des solutions de travail hybrides, partagées entre télétravail et présentiel.

Stratégies hybrides

Par ailleurs, pour faire face à un pic d'activité, les directions financières ont été amenées à tester un modèle de travail hybride combinant les ressources internes de l'entreprise avec des compétences et des services externes. Plus de la moitié des répondants (52%) indiquent que l'externalisation des processus à l'étranger ou l'usage de centres de services partagés (CSP) ont été fortement influencés par la situation. Cette situation a permis aux directions financières de montrer leur capacité d'adaptabilité et d'agilité pour répondre aux perturbations sans compromettre leurs prévisions financières initiales.

La crise a permis aux directions financières de tester en temps réel de nouveaux modes de travail, renforçant par la même leur rôle de chef d'orchestre de la transformation au sein de la fonction comme de l'entreprise en général.


*L'étude Protiviti Global Finance Trends Survey a été menée en ligne auprès plus de 1 000 responsables financiers d'entreprises publiques et privées de toutes tailles et de tous secteurs d'activité, à travers le monde, en juillet et août 2020.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet