Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Maîtriser ses dépenses SaaS en toute tranquillité

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
brandvoice Maîtriser ses dépenses SaaS en toute tranquillité

Comptabilité, facturation, gestion de projet, CRM... Les logiciels utilisés en mode SaaS se sont répandus à grande échelle dans toutes les directions des entreprises, occasionnant des coûts en croissance constante. Ces derniers peuvent pourtant être fortement réduits grâce à de bonnes pratiques.

Je m'abonne
  • Imprimer

40 % des dépenses en entreprise ! C'est ce que représenteront le cloud et ses usages d'ici 2025, si l'on en croit l'étude conjointe publiée en ce début d'année 2022 par PAC (groupe teknowlogy) et le CMIT (Club des Marketeurs In Tech). Les applications SaaS (Software as a System), désormais largement démocratisées dans les organisations, représentent une bonne part croissante des montants technologiques engagés. Pourtant, selon Gartner, 30 % des abonnements SaaS payés chaque mois ne sont pas utilisés.

Si ces innovations logicielles sont souvent synonymes d'agilité et de gain de temps, mieux vaut se pencher sur des solutions efficaces pour budgétiser ses outils et ainsi mieux en maîtriser les coûts. Éviter les dépenses logicielles incontrôlées et inutiles peut se faire sans difficulté grâce à des plateformes de gestion telles que Sastrify. Elles visent à identifier les économies potentielles à réaliser en en analysant les applications concernées, leurs usages et les contrats associés.Une démarche qui s'avère bien plus complexe et chronophage qu'il n'y paraît.

Conseils et bons réflexes

Réaliser un état des lieux de ses outils SaaS est la première des bonnes pratiques. Pour chacun d'entre eux, il s'agit de passer au peigne fin les détails du contrat tels que la durée et les conditions d'utilisation. Le nombre d'utilisateurs pour chaque solution SaaS ainsi que le nombre de licences pour lesquels l'entreprise paie doivent également être connus et répertoriés, tout comme les informations des parties prenantes quant à la fréquence d'utilisation des différents outils.

Une fois le travail d'inventaire terminé, il importe de fixer un budget pour l'ensemble des applications SaaS, et d'attribuer les outils de façon pertinente. Si un système d'organisation et de suivi des abonnements SaaS est déjà en place, il convient de s'assurer qu'il s'adapte aux changements au fil du temps et qu'il est accessible à tous les services.

D'autres facettes doivent être explorées comme les alternatives viables aux outils déjà en place. Le secteur des fournisseurs SaaS étant en mutation permanente, il peut être intéressant de mettre les acteurs en concurrence. Enfin, au-delà de la sous-utilisation de licences, les possibilités de réduction de coûts résident souvent dans l'existence d'applications doublons, de prix bien trop élevés car peu ou pas négociés ou d'utilisateurs utilisateurs inactifs : 89 % des anciens salariés auraient toujours accès à une application, selon Gartner.

Sastrify poursuit ses efforts d'innovation afin d'aider les entreprises à optimiser leurs dépenses tout en gérant l'intégralité du cycle de vie de leurs outils en toute transparence. Alors qu'elle compte déjà de nombreux acteurs de renom dans son panel de clients, la société a annoncé en janvier dernier une levée de fonds de 15 millions d'euros auprès de FirstMark Capital. Un véritable tremplin pour son expansion à l'international.


Comparez, négociez, achetez et gérez vos outils SaaS, le tout depuis une seule et même plateforme : Sastrify. Et, en tant que lecteur de DAF magazine bénéficiez de -50% sur vos 3 premiers mois.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles