Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

La Fresque de la finance, pour une finance au service d'une transition socio écologique

Publié par Eve Mennesson le - mis à jour à
La Fresque de la finance, pour une finance au service d'une transition socio écologique

Différentes association (Association des acteurs de la finance responsable, Institut Rousseau, Rift, Pour un réveil écologique, les Shifters) ont élaboré une Fresque de la finance. L'objectif : reconnecter le système financier au monde réel et aux limites planétaires.

Je m'abonne
  • Imprimer

Vous connaissez la Fresque du climat ? Cet outil pour comprendre rapidement la complexité des enjeux climatiques a fait de nombreux petits : Fresque de la biodiversité, Fresque du numérique... et désormais Fresque de la finance. Elaborée et testée par des bénévoles de différentes associations - l'Association des acteurs de la finance responsable (AFR), l'Institut Rousseau, l'application mobile Rift, l'association Pour un réveil écologique, les Shifters... - cette nouvelle fresque (les premiers ateliers débuteront en février/mars 2023) a pour objectif d'expliquer le système financier et ses dérives.

« Avec cet outil, nous souhaitons donner les clés pour faire réaliser, d'une part, la déconnexion entre système financier et économie réelle et, d'autre part, la corrélation entre fonctionnement actuel du système financier et dépassement des limites planétaires », indique Clémence de la Bachelerie, qui porte ce sujet au sein de l'AFR.

Débat autour des leviers actionnables

Pour cela, la Fresque de la finance fonctionne comme les autres fresques : des cartes permettent tout d'abord de vulgariser le fonctionnement du système financier (financement des citoyens, des entreprises et de l'Etat/des collectivités via les banques commerciales et d'investissement, notions de financements intermédiés et de financements directs, la création monétaire, concept clé du risque/rendement, etc) pour ensuite parler des risques financiers et de la responsabilité du système financier dans le dépassement des limites planétaires.

A ces cartes s'ajoutent deux éléments importants : des mises en situation pour permettre une meilleure appropriation de la machine financière (par exemple le financement d'un projet climaticide, une situation d'inflation/stagflation ou encore les mécanismes à l'oeuvre dans la crise des subprimes) mais aussi un débat autour des leviers actionnables à un niveau indviduel et collectif. « L'objectif est de redonner le pouvoir aux participants sur la finance en comprenant mieux le système financier, en sortant de l'appréhension à son égard mais aussi en esquissant des moyens d'action », résume Clémence de la Bachelerie.

Vision holistique

Cette Fresque a été pensée pour le grand public, mais les associations n'excluent pas de développer dans un second temps une version plus « experte », notamment sur les aspects de réglementations financières. « Mais la fresque grand public peut aussi intéresser les acteurs financiers qui n'ont pas forcément cette vision holistique, étant donné qu'il travaillent souvent en silos », ajoute Clémence de la Bachelerie.

Preuve d'une réelle attente sur ce sujet de la finance au service d'une transition socio écologique, la Fresque de la finance compte déjà 400 inscrits sur liste d'attente pour les premiers ateliers de 2023. Si vous souhaitez vous aussi assister à un atelier et pourquoi pas vous former pour devenir animateur, rendez-vous sur cette page.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page