En ce moment En ce moment

[Présidentielle] Les programmes évalués au regard de 4 critères: pouvoir d'achat, emploi, profits des entreprises et investissement

Publié par Florence Leandri le

Je m'abonne
  • Imprimer

Investissement: quel programme a le plus d'impact + ou -?

Le filtre envisagé: la confiance! Puisque pour reprendre les propos de notre expert, le programme de François Hollande, sans stratégie de choc et sans la confiance des entreprises, n'a déclenché d'effet sur l'investissement qu'en 2016, l'enjeu essentiel ici est de faire: faire revenir la confiance.

Le programme du candidat Fillon repose plutôt sur un "cycle d'investissement relancé par la baisse des charges, le laisser faire du marché et des politiques industrielles horizontales" (visant à favoriser l'environnement économique globale de l'industrie, notamment en soutenant la R&D, NDLR), analyse l'expert qui poursuit: " mais là réside un problème puisque nos entreprises qui ont déjà bénéficié de baisse de charges et de faveurs ces dernières années, gardent le cash revenu. Ce qui manque c'est la visibilité, les carnets de commande." Là aussi pour Ludovic Subran, le programme de Macron et du candidat des Républicains présentent des similitudes, "si ce n'est la touche de hollandisme que l'on retrouve avec 50 milliards de soutien à certains secteurs, le numérique notamment". Ce qui le distingue du programme Le Pen qui souhaite "réinvestir les filières délaissées en France afin donner un cap aux entreprises. Mais aussi donc sortir de l'euro pour ne plus être soumis aux politiques de concurrence européenne et afin que nos banques retrouvent de la main d'oeuvre, une faveur aux actionnaires résidents" liste Ludovic Subran qui pointe donc un vrai risque: retrait des investisseurs étrangers + possibilité d'instaurer des contrôles de capitaux = la chute des capitaux. "Ce qui adossé à un retour au franc et à un retour de l'État, créerait un choc de défiance, quand donc nous avons besoin que le reste du monde nous finance."

Enfin , "dans le programme de Hamon, coté cycle d'investissement, on trouve peu de mesures si ce n'est la transition écologique et le choix de secteurs de niche sur lequel on mise tout. Coté positif, cela ne créera pas de choc de défiance."

Verdict?
- Un effet positif modéré du programme Fillon sur la confiance
- Un effet positif modéré du programme Macron sur la confiance
- Effet neutre pour le programme Hamon sur la confiance
- Le programme Le Pen: un effet négatif marqué sur la confiance

Rappel : ce ne sont que des programmes et leur analyse est d'une certaine manière hors sol, puisque, comme le rappelle Ludovic Subran, demeure beaucoup d'aléas: "à quel degré vont-ils être appliquer? Et jusqu'où? Car il faut des processus itératifs"

A lire aussi Les nouvelles attentes économiques de l'électorat français après une décennie perdue pour la croissance

Je m'abonne
Florence Leandri

Florence Leandri

Rédactrice en chef

Juriste de formation, j’ai débuté mon parcours dans l’édition juridique à destination des avocats, notaires pour ensuite m’orienter vers la presse juridique [...]...

Voir la fiche
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Sur le même sujet