En ce moment En ce moment

Mobilité : des solutions encore plus "vertes"

Publié par le | Mis à jour le
Mobilité : des solutions encore plus 'vertes'

Pour la mobilité de leurs collaborateurs, les entreprises adoptent de nouveaux comportements. Elles font confiance à de nouveaux services. Une révolution.

Je m'abonne
  • Imprimer

Nouvelles générations, nouvelles technologies et globalement nouveaux modes de pensée. Dans les entreprises qui ont toutes besoin de réduire au maximum leur "empreinte carbone", on admet désormais que la voiture, qu'elle soit personnelle, de fonction ou de société, n'est plus la seule solution pour assurer la mobilité de l'ensemble des collaborateurs. Il existe désormais une multitude de nouveaux services qui facilitent les déplacements qui plus est à connotation RSE.

Il en est ainsi du covoiturage sur les trajets domicile-travail. Ainsi Karos, chez ses entreprises clientes, crée des "communautés d'usage" pour favoriser l'adoption du covoiturage quotidien par le plus grand nombre. Le covoiturage est également mis à l'honneur chez Wayz-Up fondée par Julien Honnart en 2014 et depuis devenue Klaxit. Les entreprises, surtout quand elles ont des projets de mobilité durable, y adhèrent, le management l'intègre et les salariés, réticents et sceptiques dans un premier temps, se laissent séduire. Grâce à une application, on trouve des covoitureurs sans grand problème même s'ils n'ont pas d'horaires fixes. Klaxit qui vient d'absorber IDVroom, la filiale de covoiturage de la SNCF, propose en effet 500 000 trajets par jour. Le conducteur qui emprunte sa voiture personnelle, est rémunéré, en toute transparence et en toute équité.

Des forfaits "mobilité" pour les collaborateurs

S'inscrivant dans le cadre de la loi d'orientation sur les mobilités (LOM), Klaxit lance avec Sodexo le Pass Mobilité Durable. C'est un compte préchargé permettant aux salariés de payer leurs covoiturages. Pour cela, le passager indique sur l'application Klaxit que son Pass est son moyen de paiement. Exonéré d'impôts sur le revenu, le Pass représente un gain net en pouvoir d'achat de 485?€ annuel. C'est aussi, depuis le 1er?janvier 2019, une exonération de charges sur les remboursements de covoiturage jusqu'à 200?€ par an et par salarié. Un plafond qui passe à 400?€ au 1er?janvier 2020. Les entreprises voient la gestion de ces remboursements automatisée : elles peuvent suivre en temps réel la consommation de leurs salariés sur une plateforme en ligne.

Autre possibilité, le Ticket Mobilité une nouvelle solution prépayée et dématérialisée lancée par le spécialiste du ticket-restaurant, Edenred. Elle permet aux employeurs de verser à leurs salariés un "forfait mobilité durable" (400?€ par an) qui est exonéré de cotisations sociales et fiscales. Le Ticket Mobilité est utilisable pour payer des frais de carburant, la recharge d'un véhicule électrique du covoiturage, des vélos, des voitures, des scooters et même des trottinettes en libre-service. Les employeurs sont accompagnés dans la mise en place de cette solution de mobilité "vertueuse" qui propose aussi aux utilisateurs l'une des meilleures expériences digitales qui soient.

L'autopartage en entreprise se développe également à vitesse grand V. L'objectif ? Mettre à disposition des collaborateurs un pool de véhicules. Il leur suffit de faire une réservation sur l'intranet de l'entreprise ou par l'intermédiaire d'une application dédiée. L'utilisation de ce véhicule à des fins professionnels ne sera pas facturée au salarié, mais peut l'être à son service, son département, sa unit business. En revanche, s'il s'agit d'un usage privé, le temps d'un week-end par exemple, l'utilisateur devra s'acquitter d'une redevance (souvent peu élevée et en tous les cas bien moins chères qu'une location de voiture).

Le VTC a la cote

Dernière solution de mobilité qui a le vent en poupe, le VTC. Nombreux sont les collaborateurs des entreprises qui ont recours à ce mode de transport. Cela explique que certaines plates-formes aient cherché à conquérir les entreprises à l'image de Kapten ou Uber qui ont développé des services dédiés aux professionnels. Les courses qui entrent dans le cadre de la politique de déplacements professionnels de l'entreprise peuvent être facturées directement. Plus de notes de frais à gérer... autant de temps de gagner.

Ubeeqo Corporate, des solutions distinctes et complémentaires.

Il y a d'abord le corporate carsharing, l'implémentation d'une station d'autopartage privative directement chez l'entreprise cliente : ces véhicules sont en libre-accès et partagés entre les collaborateurs pour une utilisation professionnelle et/ou personnelle, le tout étant réservable en ligne directement depuis la plateforme Ubeeqo. Non seulement l'entreprise se décharge de la gestion de son parc, mais elle maximise également l'utilisation de ses véhicules, le tout s'intégrant dans sa politique RSE grâce à la mise en place de véhicules "verts". Le crédit mobilité s'adresse, quant à lui, aux salariés bénéficiant de véhicules de fonction. Il s'agit ici de calculer le TCO de leurs véhicules et de le remplacer par un accès à l'autopartage (ou à un petit véhicule de fonction attitré) pour leurs déplacements professionnels et à une enveloppe monétaire valable uniquement pour les déplacements (train, location courte durée, VTC, transports en commun...) à titre personnel. Ubeeqo commercialise par ailleurs une offre dédiée aux TPE-PME. Il leur est proposé de bénéficier d'un accès à la flotte grand public d'Ubeeqo en mettant à leur disposition des outils leur facilitant la gestion de l'utilisation de ce service : définition du cadre d'utilisation, facturation centralisée, espace gestionnaire pour inscrire les collaborateurs, etc. Cette offre s'adresse essentiellement aujourd'hui aux entreprises de Paris et des communes limitrophes : Ubeeqo qui a remporté un appel d'offres lancé par la mairie de Paris, y propose une flotte de 1 100 véhicules particuliers et utilitaires, dont 65?% d'hybrides-rechargeables et 20 % d'électriques.

La solution VTC vue par Dimitri Tsygalnittzky, vice président de Kapten Business

"?Les VTC ont su séduire les entreprises par leur disponibilité et leur flexibilité, mais Kapten Business va au-delà. Il s'agit non seulement de faire des économies sur les déplacements professionnels, mais surtout d'être en mesure de contrôler les coûts. Paiement centralisé, outils de reporting complets sur l'application comme sur l'ordinateur, possibilité de mettre des restrictions à la commande (horaire, adresse, paiement), mais également centralisation et dématérialisation des notes de frais, intégration avec un outil de gestion comme SAP Concur et choix dans le mode de paiement, carte du collaborateur ou carte de l'entreprise, tout est mis en oeuvre pour assurer une politique de mobilité contrôlée. Aujourd'hui, 100?% de nos?2 500 entreprises clientes, de la start-up au grand groupe du CAC 40, ont une vision précise de leurs budgets VTC. La satisfaction et le bien-être des voyageurs de l'entreprise sont pour les mobility managers un indicateur clé de performance (ICP ou KPI en anglais) aussi important que de faire des économies, c'est pourquoi chez nous, toutes les courses professionnelles se transforment en courses gratuites sur le compte personnel du collaborateur. C'est là un moyen efficace pour les gestionnaires de mobilité de pousser les collaborateurs à utiliser les fournisseurs de l'entreprise et par conséquent de rester en conformité avec la politique de mobilité "


Je m'abonne

Marc Horwitz

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Coûts

Par Marc Horwitz

La lutte contre le réchauffement climatique a des conséquences directes sur les parcs automobiles des entreprises. Voici une sélection de voitures [...]