En ce moment En ce moment

[Billet] La transformation managériale doit accompagner la transformation digitale

Publié par le | Mis à jour le
[Billet] La transformation managériale doit accompagner la transformation digitale

Pour un impact tangible sur la performance globale, un projet de transformation digitale doit être abordé sous plusieurs dimensions notamment la dimension managériale. C'est ce que rappelle Cédric Fradin, président de la DFCG Normandie, dans ce billet.

Je m'abonne
  • Imprimer

Alors que la transformation digitale s'accélère sur le terrain du prédictif et du prescriptif, nombreux sont celles et ceux qui considèrent que la prochaine grande transformation se fera sur le terrain du management.

Dans l'environnement complexe et incertain que l'on sait, le management de la performance globale suppose que les directions financières soient plus que jamais en capacité de mettre au service de l'excellence décisionnelle :

- la maitrise des nouvelles solutions digitales modernes pour faciliter l'itération agile de scenarii même improbables et transformer les datas produites massivement en informations pertinentes et actionnables ;

- et un mode de management qui prône le décloisonnement d'organisations par trop silotées et soutienne une approche davantage Buttom-Up et moins Top-Down.

Je dirais que ces deux démarches sont combinatoires. Elles s'imposent l'une à l'autre, s'agissant peut-être de s'interroger de savoir si l'une commande voire influence plus l'autre. Personnellement je tendrais à dire que c'est la manière dont on entend manager l'organisation et les objectifs à chaque niveau de l'entreprise qui doit conduire aux choix des outils appropriés, qui ne doivent jamais être une fin en soi. Toutefois ne pas les associer serait à mon sens une erreur, tant leur conjugaison constitue un vrai levier concurrentiel.

Je partirais des deux principales solutions digitales modernes que les directions financières doivent irrémédiablement s'approprier, en insistant sur ce en quoi elles participent à une nouvelle dimension du management, entendu comme la manière de maitriser l'orientation des décisions et donc des actions.

Vous êtes peut-être déjà équipés d'une solution CPM (Corporate Planning Management) comme IBM Planning Analytics (TM1), Anaplan, Jedox ou Adaptive Insights. Ces solutions que le Gartner qualifie de solutions FP&A permettent de traduire financièrement les objectifs stratégiques et donc les plans d'actions, mais surtout d'optimiser et d'apporter de la cohérence à la gestion du processus budgétaire. Elles contribuent directement au décloisonnement des organisations en intégrant chaque département au processus budgétaire via la gestion de workflows. Elles vont jusqu'à donner la possibilité de descendre en granularité pour intégrer à cette construction les opérationnels métiers aux côtés des managers.

Mais cette solution CPM ne saurait participer à elle seule au management de la performance globale sans les solutions de visualisation et de diffusion de l'information dites de Datavisualisation. Parmi lesquels Power BI de Microsoft, Tableau, Qlik Sens ou encore MicroStrategy pour ne citer qu'elles. Ces solutions permettent de diffuser une culture de la gestion à tous les étages de l'organisation, et principalement auprès des opérationnels métiers qui vont disposer de vues personnalisables pour explorer leurs données sur des dashboards interactifs et piloter leurs KPIs. Ces solutions, de plus en plus self-service et user-friendly, à la main plutôt qu'entre les mains des collaborateurs, concourent aussi largement au décloisonnement des organisations grâce à un référentiel commun et transverse faisant fi du jargon technique. Elles favorisent une approche orientée Pull plus que Push, avec des opérationnels qui vont bien plus au-devant de l'information nécessaire à leur quotidien. Elles encouragent l'engagement participatif et une contribution plus active avec des supports impactants et convaincants qui portent le management des actions tactiques à leur source.

Note : 1 FP&A : Financial Planning & Analytics

L'auteur : CFO depuis plus de 20 ans dans des grands groupes et des PME principalement dans la distribution et les services, Cédric Fradin est actuellement président de la DFCG Normandie et dispense des cours sur la transformation digitale de la fonction en Master 1 & 2 Contrôle de gestion. Il est aussi associé d'Adapt1Solution, cabinet en stratégie et management de la performance.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Cédric Fradin, CFO et président de la DFCG Normandie

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet