En ce moment En ce moment

DossierDaf : de l'importance de maîtriser sa communication

Publié par le

6 - IPO: quand le Daf doit devenir "communiquant"

Obligation de publication d'un reporting conséquent, communication financière auprès de la presse et des analystes... À l'issue d'une IPO, l'entreprise se trouve sous le feu des projecteurs. De quoi transformer la structure de la direction financière et le métier du Daf.

  • Imprimer

Si le choix d'une introduction en Bourse peut constituer un formidable outil de croissance et de financement, une telle opération s'accompagne de changements structurels importants au sein de l'entreprise. Et particulièrement pour la direction administrative et financière, dont le responsable doit notamment accepter son nouveau rôle : celui de communiquant.

Information réglementée: de nouveaux défis en perspective

L'entreprise devra tout d'abord répondre à des impératifs stricts en matière de reporting. Même sur Alternext, où l'obligation en matière d'information réglementaire est allégée par rapport aux sociétés cotées sur l'Eurolist, les sociétés sont tenues de publier un rapport annuel audité ainsi qu'un rapport de gestion dans les quatre mois suivant la clôture de l'exercice. Un rapport, couvrant les six premiers mois de l'exercice, devra également être fourni dans les quatre mois après la fin du deuxième trimestre. Enfin, l'entreprise s'engage à publier les rapports relatifs aux conditions de préparation et d'organisation des travaux du conseil d'administration.

Certaines sociétés disposent des structures requises pour répondre à ces exigences avant même de procéder à l'IPO, tandis que d'autres sont obligées de mettre en place des systèmes de contrôle plus sophistiqués, qui nécessitent un effort managérial conséquent, voire une refonte structurelle. "Tout dépend de l'organisation de la société sur le plan financier avant le projet d'introduction en Bourse", confirme Christophe Lamboeuf, Daf d'Intrasense, spécialisée dans la conception et le développement de logiciels de visualisation et d'analyse d'images médicales. Car cette mutation repose tout particulièrement sur la direction financière. "Il faut des processus de clôture bien rodés, qui permettent de produire des comptes fiables dans des délais serrés, comme dans une grande entreprise."

Antoine Pietri

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet