Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Trophées 2021 / Romain Broutier, un Daf qui donne du sens à son action

Publié par Camille George le | Mis à jour le
Trophées 2021 / Romain Broutier, un Daf qui donne du sens à son action

Très à l'écoute des entrepreneurs qu'il accompagne à travers ses fonctions de CFO de RAISE, Romain Broutier cherche en permanence à donner du sens aux initiatives de l'entreprise en matière d'innovation financière.

Je m'abonne
  • Imprimer

Avant de rejoindre RAISE en tant que CFO, Romain Broutier évoluait dans la gestion de patrimoine en aidant des chefs d'entreprise à préparer leur cession et à gérer leurs capitaux. C'est par ce biais qu'il fait la rencontre de Gonzague de Blignières l'un des cofondateurs de RAISE. Et lorsqu'en 2015, ce dernier a eu besoin de structurer les faces cachées du fonds d'investissement et du fonds de dotation, à savoir l'administratif, la finance et l'IT, il a proposé à Romain Broutier de le rejoindre.

En 7 ans, RAISE a quasiment créé une activité par an, fait 30 % de croissance, intégré 50 collaborateurs et est passé de 100 M€ à 1,4 Md€ sous gestion. Autant dire que Romain Broutier a développé les relations investisseurs et structuré les procédures aussi vite que la croissance de RAISE l'imposait. "Cela sous-entend aussi de transmettre rigueur et réassurance à la fois pour nos investisseurs et pour nos fondateurs Clara Gaymard et Gonzague de Blignières. C'est un métier où 90% de l'activité est centrée sur l'humain. Les chiffres, "la cuisine", suivent. Chez RAISE on rencontre des talents, on imagine le monde de demain en partant du principe que tout est possible. Cela change l'état d'esprit."

C'est d'ailleurs en écoutant les besoins des entrepreneurs que fût créé RAISE Expansion, un outil de financement au sein du fonds de dotation RAISESHERPAS. "Lorsque nous avons financé ManoMano en 2015 - l'un de nos premiers prêts d'honneur attribué-, son fondateur nous a parlé de son souhait de développement en Allemagne. Or, malgré une levée de fonds de 10 M€, ce dernier n'avait pas accès à de la dette bancaire pour ce développement. En menant une étude approfondie auprès d'une centaine d'entrepreneurs de notre réseau, il est apparu que la seule possibilité pour ces jeunes entrepreneurs était de se tourner vers des venture loan à des taux de 10% et plus, largement dissuasifs ! Aucun n'avait accès à de la dette bancaire ou des produits non dilutifs pour les montants recherchés, avoisinant 500K€," se souvient Romain Broutier. Créé sous la forme d'une SAS, filiale du fonds de dotation à 95%, RAISE Expansion donne accès à des start-ups de croissance non encore rentables à un prêt participatif à un taux avantageux. Une première ! "Mon rôle a été de contribuer à structurer l'activité et à convaincre, avec l'équipe, le Crédit Agricole d'Ile de France (CADIF) d'apporter en compte courant la somme de 10M€. Le point extrêmement positif est que cet été le CADIF nous a renouvelé sa confiance en apportant à nouveau 10 M€."

Prêter à des entreprises non rentables peut sembler risqué, pour autant les prêteurs ne naviguent pas à vue. "Nous avons misé sur une gouvernance ouverte qui, via un comité de financement, permet, grâce à une note établie par Early Metrics, d'octroyer des prêts de 200 à 500 k€ sans garantie au taux de 5% sur 7 ans dont un an de différé partiel pour donner de l'oxygène aux sociétés financées étant donné le contexte." De 2019 à 2021, 22 start-ups sur 325 dossiers reçus ont bénéficié de 8 M€ de financement. "Etre financier depuis la crise des subprimes oblige à être engagé dans notre société. Chez RAISE, on se demande en permanence ce qu'on peut faire autrement. Au sein de la direction financière nous réinventons nos méthodes de travail constamment avec l'objectif de donner du sens à ce que nous faisons."

Quel sera le prochain défi de la fonction dans les 5 ans à venir ?

Plus que jamais en sortie de crise, il faut communiquer et partager la valeur. Il faut resserrer les liens autour d'un projet commun et partager les enjeux financiers et extra-financiers; les nouvelles générations ont besoin de cette boussole pour s'investir dans nos entreprises.

Si vous n'étiez pas Daf vous seriez ?

Peut-être chef d'entreprise car quand on crée de nouvelles activités on y prend goût. Les premières étapes sont dures mais une fois franchies on peut avancer et emmener son équipe.

Repères

Raison sociale : RAISE

Activité : fonds d'investissement alternatif

Forme juridique : SAS

Fondateurs : Clara Gaymard et Gonzague de Blignières

Date de création : 2013

Siège : Paris (75)

Effectifs : 64

CA 2020 : 12,8 M€



Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande