Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Trophées 2021 / Frédéric Cossais, un Daf qui unifie pour bien faire grandir

Publié par Marie-Amélie Fenoll le | Mis à jour le
Trophées 2021 / Frédéric Cossais, un Daf qui unifie pour bien faire grandir

Le 31 mars 2021, Cordier by InVivo (anciennement InVivo Wine) a absorbé le groupe coopératif occitan Vinadeis, doublant ainsi son CA. Un véritable challenge pour Frédéric Cossais, Daf de Cordier by InVivo, qui avait pour mission de fusionner 2 stratégies financières aux cultures très différentes.

Je m'abonne
  • Imprimer

" Intégrer le groupe coopératif occitan Vinadeis le 31 mars 2021 a été un véritable challenge car nous avons alors doublé notre chiffre d'affaires ", explique Frédéric Cossais, Daf chez Cordier by InVivo. Ainsi, si Cordier by InVivo affiche un CA de 200 millions d'euros, il en est de même pour Vinadeis. " Ce qui nous hisse au rang de 3e acteur français dans le domaine du vin après Pierre Castel et les Grands Chais de France ", souligne Frédéric Cossais. Si Vinadeis est un acteur français avec un peu d'export et surtout axé grande distribution, le groupe Cordier by InVivo possède une quarantaine d'entités juridiques à l'étranger avec une cible Hôtels-cafés-restaurants. " Au final, c'est une vraie complémentarité ", précise le Daf de Cordier qui avoue que cette intégration n'est que la partie émergée de l'iceberg de sa feuille de route. " Nous avons dû également gérer un plan social en Hollande, d'autres acquisitions, ... "

Si les business d'In Vivo et Vinadeis s'accordent, cette intégration a amené un " énorme changement culturel ", selon les termes de Frédéric Cossais. " Les modes de management sont très différents, plutôt dans la collaboration et la bienveillance chez InVivo. Il a donc fallu faire tomber la méfiance des équipes ". Dès le 31 mars 2021, le groupe a unifié ses forces de vente, ses équipes marketing et redéfini les portefeuilles. " Il y a une problématique des systèmes car chez InVivo, les équipes travaillent sur SAP tandis que chez Vinadeis les équipes travaillent sur Infor M3. " En un mois de temps, le Daf a réussi le tour de force d'unifier le rythme des clôtures. " Chez InVivo, les clôtures sont mensuelles à J+5 tandis que chez Vinadeis les clôtures sont trimestrielles. Dès la fin du mois d'avril 2021, l'ensemble des clôtures ont été rendues mensuelles à J+5 ", explique Frédéric Cossais. " Cela a pu être rapide car nous avons discuté avec l'ensemble des parties pour lever leurs réticences. De plus, elles sont très demandeuses de changement ". Autre chantier d'envergure : les reportings. Frédéric Cossais a souhaité apporter davantage de " culture financière " en conjonction avec les clôtures. " Avant nous regardions ce que nous avions fait, aujourd'hui, nous avons de la visibilité sur ce qu'il reste à faire et les carnets de commandes pour donner davantage d'informations aux équipes et ainsi avoir un meilleur pilotage ".

Il y a aussi un fort axe de travail sur la digitalisation car " la comptabilité avait encore beaucoup recours au papier ", souligne le Daf. L'échéance est la reprise de la commercialisation et de la facturation par Cordier au 1er avril 2022. Cet ingénieur, centralien de formation qui affiche plus de 15 ans d'expérience de Direction administrative et financière essentiellement dans des postes de manager de transition dans des secteurs aussi variés que le retail (Conforama, DPAM, ...) ou l'industrie (Goodrich, ...) est un amoureux des chiffres. " Avec mon esprit analytique, je me suis naturellement tournée vers la finance. Car les chiffres dessinent des tendances et celles-ci permettent alors de définir des plans d'actions et d'influencer le business à moyen et/ou long terme. "

Quel est selon vous le principal défi pour votre fonction dans les 5 ans à venir ?

En plus de continuer le rôle actuel (business partner, pilotage du cash, maîtrise des risques, M&A....), il faut s'attaquer aussi à la digitalisation, notamment en prenant en compte le risque de cybersecurité. Mais aussi l'intégration de la RSE : indicateurs auditables à structurer et à piloter, et valoriser.

Si vous n'aviez pas été DAF, vous seriez ?

Je me serais orienté vers un métier d'ingénieur ou d'architecte, en visant un poste de DG (plutôt gestionnaire, manager, que commercial).


Repères

Raison sociale : Cordier by InVivo

Activité : distribution de vins

Forme juridique : SA à conseil d'administration

Président du conseil d'administration : Joël Castany

Création : 1983

Siège : Paris

Effectif 2020 : 600 personnes

CA 2021 : environ 400 M€

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande