Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Trophées 2021 / Eric Palanque, un Daf axé communication

Publié par Eve Mennesson le | Mis à jour le
Trophées 2021 / Eric Palanque, un Daf axé communication

Eric Palanque a rejoint le groupe Paredes en 2017 afin de restructurer la direction financière dans le cadre d'un plan global de transformation. Pour mener à bien ses multiples projets, il a renforcé la communication, aussi bien interne qu'externe.

Je m'abonne
  • Imprimer

Au cours de sa carrière, Eric Palanque a souvent été amené à travailler dans des environnements chahutés. C'est d'ailleurs dans le cadre d'un plan de transformation qu'il est approché en 2017 par le groupe Paredes. " Il s'agissait d'une belle endormie, pour plusieurs raisons. Le groupe avait notamment conservé le fonctionnement d'une PME malgré sa forte croissance. Et la succession des dirigeants historiques, mal préparée, avait fait passer la société d'une période prospère à une période de crise ", raconte le Daf.

Eric Palanque commence par analyser la situation. Son constat : il est nécessaire de restructurer rapidement une Daf au fonctionnement obsolète. " Si j'avais la chance de pouvoir m'appuyer sur la technicité et l'engagement des collaborateurs, les axes d'amélioration étaient multiples : la direction financière était restée organisée par sociétés au fil des acquisitions, avec des process insuffisamment harmonisés, il n'y avait quasiment pas de contrôle de gestion, les clôtures étaient uniquement réalisées au trimestre, à J+20, et il y avait encore beaucoup de saisies,... ", énumère-t-il.

Le point de départ qu'Eric Palanque choisit - et qui constitue le fil rouge de la transformation - est celui de la communication. " Le groupe était historiquement très hiérarchisé, avec peu d'échanges d'informations. Il a donc été décidé d'accentuer fortement la communication : externe d'une part, afin de rendre le groupe plus visible, et interne d'autre part, notamment sur le diagnostic et le plan d'action, afin de déclencher une prise de conscience et de bien faire comprendre les différentes actions à mener. "

Il faut dire qu'une multitude de chantiers ont été entrepris : mensualisation des clôtures, progressivement réalisées à J+5, centralisation du management de la comptabilité sur un seul site, homogénéisation des process comptables, refonte du credit management, dématérialisation du flux des factures fournisseurs, création d'une réelle fonction de contrôle de gestion, déploiement d'outils de reporting, pilotage de la mise en conformité réglementaire, etc... " La difficulté était de tout mener de front, tout était prioritaire ", rapporte Eric Palanque. De plus, la direction financière se devait d'accompagner en parallèle la transformation du groupe via la sécurisation de la trésorerie et le financement du plan.

Ce qui a demandé une implication totale des collaborateurs, et la mise en place de relais efficaces pour superviser les équipes. Eric Palanque a quasi complètement refondu son équipe de managers : " Le responsable comptable est issu d'une promotion interne, j'ai créé les postes de credit manager et de responsable juridique, et embauché une responsable contrôle de gestion qui a monté son équipe ", décrit-il. Aujourd'hui, le Daf et ses équipes se préparent à accompagner la croissance externe, prochaine étape du plan de transformation.


Quel est selon vous le principal défi pour votre fonction dans les 5 ans à venir ?

Il ne va pas y avoir de révolution mais une continuité : le Daf sera de plus en plus intégré aux fonctions stratégiques et devra accompagner la digitalisation, notamment sur le big data et l'intelligence artificielle.

Si vous n'étiez pas Daf, vous seriez ?

Adolescent, je lisais beaucoup et allais beaucoup au cinéma et j'ai envisagé le métier de scénariste. Mais les chiffres l'ont emporté sur les lettres.

Repères

Raison sociale : Groupe Paredes

Activité : Fabrication et distribution de produits d'hygiène et de protection professionnelles

Forme juridique : S.A.

Dirigeant : François-Xavier Thuilleur

Date de création : 1955

Siège social : Genas (69)

Effectifs : 650

CA 2020 : 221 M€


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande