Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Projets des Daf, attentes des salariés: votre stratégie RH est-elle adaptée?

Publié par Bénédicte Gouttebroze le

Entre les solutions envisagées par les Daf pour motiver les collaborateurs et les attentes de ces derniers, il y a parfois un monde! Découvrez les points de convergences et les divergences d'après les études que Robert Half a consacrées à ce sujet.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les avantages, point de convergence entre Daf et salariés

Aujourd'hui, 54% des Daf ont plus de probabilités qu'il y a 3 ans de proposer à leurs salariés une augmentation des avantages.

Une démarche qui seraient parfaitement en accord avec les souhaits des collaborateurs: 51% des salariés interrogés par Robert Half considèrent les tickets restaurants et autres subventions repas comme l'avantage le plus important à leurs yeux. À égalité derrière cet avantage, la prise en charge du transport par l'entreprise et la flexibilité des heures de travail, notamment avec la mise en place du télétravail, sont jugées importantes par 30% des répondants.

Lorsqu'ils recherchent un nouvel emploi, les avantages permettant d'avoir un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle (aménagement d'horaires, télétravail...) sont un facteur déterminant pour 29% des salariés.

Le salaire, un critère important mais qui n'est plus un levier

Les Daf restent bien conscients de l'importance de la rémunération pour leurs collaborateurs, puisque 22% déclarent qu'il y a "beaucoup de probabilité" à ce qu'ils proposent des augmentations de salaires dans l'année.

Cependant, les collaborateurs sont bien conscients que la marge de manoeuvre sur le plan salarial reste limitée. Dès lors, même si pour 33% des salariés en recherche d'emploi, le salaire reste un facteur de motivation important, il n'arrive qu'en 4e position dans les critères de choix pour un nouveau poste, derrière l'intérêt des missions et les perspectives d'évolution (71%), la situation géographique de l'entreprise (65%) et son secteur d'activité (53%).

Toutefois, les 35-55 ans restent vigilants sur les questions de rémunération: 50% des répondants de cette tranche d'âge déclarent s'attacher à ce critère dans leur recherche d'un nouvel emploi.

>> À lire aussi: "Contrôle de gestion, credit manager, juriste... Quelles rémunérations pour les collaborateurs du Daf en 2016?"

Les primes suscitent peu d'enthousiasme

Comparé à il y a 3 ans, 44% des Daf jugent peu probable de proposer une hausse des primes à leurs salariés.

Sur ce point, les choix des CFO s'accordent avec les attentes des salariés: du côté des personnes en poste, seules 22% s'intéressent en priorité les bonus additionnels et primes parmi les avantages proposés. Et dans le cadre d'une recherche d'emploi, ce facteur arrive en dernière position des critères de choix, avec seulement 7% des répondants qui recherchent des bonus et primes plus élevés dans leur nouveau poste.

Les souhaits des salariés pour 2016

Au-delà des projets des Daf, quelles sont finalement les attentes des salariés pour l'année 2016?

Loin devant dans le classement des souhaits, les congés: 54% voudraient davantage de vacances. Plus de flexibilité dans l'aménagement du temps de travail constitue également un élément de motivation important pour 24% des répondants. Enfin, 10% désirent plus de formations.

Bref, plus qu'un effort sur leur rémunération, les collaborateurs souhaitent avant toute chose plus de bien-être au travail.

Sources: les données concernant les projets des Daf sont issues d'une étude publiée par Robert Half en juin 2015. Cette enquête biannuelle a été développée par Robert Half et menée par un institut de sondage indépendant en juin 2015 auprès de 200 DAF en France. Elle propose un aperçu du marché de l'emploi et de ses tendances. L'échantillon est équitablement réparti entre petites, moyennes et grandes entreprises.

Les chiffres concernant les salariés sont issus d'une enquête développée par Robert Half et menée par un institut de sondage indépendant en septembre 2015 auprès de 1000 salariés de plus de 18 ans en France.

>> Pour aller plus loin, consultez l'article "Le télétravail pour fidéliser et vivre avec son temps!"

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

RH

Par Marie-Amélie Fenoll

Comment piloter sa stratégie de finance durable? Quelle boîte à outils mettre en place pour l'évaluation des critères ESG? Au-delà [...]

RH

Par Marie-Amélie Fenoll

La gestion des tensions et conflits au bureau équivaut à un mois de travail par an et représente 152 milliards d'euros par an de coût [...]

Retour haut de page