En ce moment En ce moment

Lancement du VTE, pour aider les PME industrielles à séduire les talents

Publié par Agnès Polloni le - mis à jour à
Lancement du VTE, pour aider les PME industrielles à séduire les talents
© mooshny - stock.adobe.com

Le VTE, le programme de Volontariat Territorial en Entreprise, est l'occasion pour les jeunes diplômés de se professionnaliser dans un fleuron de l'industrie française.

Je m'abonne
  • Imprimer

Lors du Conseil National de l'Industrie, le jeudi 23 mai 2019, le ministre de l'économie Bruno Le Maire, et le directeur Général de BpiFrance, Nicolas Dufourcq, ont officiellement lancé le Volontariat Territorial en Entreprise (VTE). Ce dispositif avait été introduit en novembre 2018, en préambule du lancement de l'initiative Territoire d'industrie. Il s'accompagne désormais d'un site Internet : www.vte-france.fr.

Inspiré du VIE (Volontariat International en Entreprise), le VTE est un système qui vise à recruter des étudiants ou jeunes diplômés, pour connaitre une première expérience en PME ou ETI dans les zones industrielles françaises. Ces dernières connaissent des difficultés de recrutement. D'après une étude publiée par le Lab BPI France, 90% des PME et ETI en ZAI déclarent être en recherche de nouveaux profils, subissant une pénurie massive qui affecte 57% d'entre elles dans leur croissance.

Le VTE affiche l'ambition de relancer les activités de fabrication française. Il consiste en une expérience d'au moins un an, sous forme de contrat d'apprentissage, contrat à durée déterminée, ou CDI. Les partenariats inter-scolaires établis concernent L'EM Lyon, Y school Troyes, EBS Paris, l'école Nationale Supérieures des Arts et Métiers, Mines Télécom, les Hautes Etudes d'Art de la Sorbonne, et l'Université de Technologie de Montbéliard. Le processus de recrutement spécifique, s'adresse à tout jeune diplômé d'un Bac+2 à Bac +5. Les collectivités territoriales sont également mobilisées pour faciliter leur mobilité et accès au logement.

La première promotion démarrera dès la rentrée de septembre, avec un objectif d'une centaine de contrats signés.


Je m'abonne
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet