En ce moment En ce moment

Retards de paiement interentreprises : des premières sanctions à plus de 500 000€

Publié par le | Mis à jour le
Retards de paiement interentreprises : des premières sanctions à plus de 500 000€
© Rafa Irusta

Ces derniers jours, trois entreprises ont été sanctionnées par la DGCCRF à des amendes d'un montant supérieur à 500 000€ euros pour des retards de paiement interentreprises.

Je m'abonne
  • Imprimer

Depuis le début du mois de mai 2019, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a sanctionné trois entreprises par des amendes de plus de 500 000€ : Ciments Calcia à 670 000€, France Manche à 501 000€ et MMA Iard à 500 000€. Dans le cadre de la loi Sapin 2 sur la transparence (2016) et des contrôles de la DGCCRF sur le respect des délais de paiement interentreprises, ce sont les premières amendes à dépasser l'ancien plafond fixé à 375 000€, à présent relevé à 2 millions.

"Ces contrôles constituent une priorité d'action pour la DGCCRF, garante de l'ordre public économique". La secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances Agnès Pannier-Runacher explique que : "la lutte contre les retards de paiement interentreprises constitue un enjeu majeur pour le bon fonctionnement sur l'économie. Les retards de paiement sont en effet à l'origine des difficultés de trésorerie d'une PME sur quatre". Les retards de paiement sont effectivement susceptibles de provoquer des défaillances d'entreprises en fragilisant leur trésorerie.En 2018, 263 décisions de sanction ont été notifiées, pour un montant total d'amendes de 17.2 millions d'euros.

Je m'abonne
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Sur le même sujet