Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

L’amélioration de l’expérience collaborateur : un bénéfice de l’automatisation souvent négligé

Publié par le | Mis à jour le

Une solution d’automatisation bien menée comporte de nombreux avantages dont un étonnamment peu exploité par les entreprises : l’amélioration de l’expérience collaborateur et la gestion des talents. Un avantage particulièrement intéressant au sein de l’équipe comptable et finance.

  • Imprimer

La crise sanitaire a marqué une rupture à plus d’un titre. Le plus évident, sans doute, concerne le rapport au travail : les collaborateurs ont des exigences et des attentes plus marquées qu’avant, en termes de sens ou encore d’autonomie. Ce besoin d’autonomie se traduit, par exemple, par le fait de disposer d’outils professionnels intuitifs et mobiles à l’image de ceux qui existent dans la sphère personnelle. L’un des domaines où il est le plus aisé de répondre à ce besoin de simplicité et d’autonomie est celui des dépenses professionnelles.

Les spécificités de l’équipe comptable et finance

Au sein de la population des collaborateurs de l’entreprise, il est une équipe qui est particulièrement concernée par ce bénéfice de l’automatisation : l’équipe comptable et finance. Cette fonction impose bien des contraintes sur le rapport vie professionnelle/vie personnelle afin de respecter les délais de chaque période de clôture financière par exemple. Une réalité particulièrement prégnante au sein des entreprises dont les processus sont essentiellement manuels et les applications obsolètes. Or, il devient de plus en plus difficile (et peu logique) de recruter des profils pour effectuer les tâches basiques. Et le déploiement du télétravail, qui a transformé la communication dans l’entreprise, a modifié aussi les interactions au sein de l’équipe finance et entre celle-ci et les opérationnels : la visioconférence a ainsi largement remplacé les déplacements physiques ou les échanges téléphoniques. Sans que cela ne joue négativement sur la productivité, bien au contraire. La crise sanitaire a aussi prouvé que le temps à domicile peut constituer un temps privilégié pour certaines tâches, celles qui réclament calme et concentration.

Expérience collaborateur et attractivité

En optant par exemple pour une automatisation de la clôture financière, une entreprise réduit le nombre d’heures nécessaires pour tenir les impératifs et permet aux collaborateurs concernés d’opter pour un travail hybride, très prisé désormais. Premier bénéfice : la satisfaction des employés. Deuxième bénéfice : une plus forte attractivité vis-à-vis des candidats. Troisième bénéfice : proposer aux équipes en place et aux futurs collaborateurs des missions à plus forte valeur ajoutée. Retenir les talents, attirer les nouveaux profils et améliorer la performance de la fonction finance : voici ce que l’on doit aussi attendre d’une solution d’automatisation. Le marché du recrutement, qui affiche un vrai dynamisme pour les fonctions finance et comptabilité (cf. 11eme édition de l'étude de rémunération nationale de Hays), traduit d’ailleurs cette appétence des entreprises pour la digitalisation puisque les compétences liées à la Business Intelligence et à la robotisation sont très recherchées, tout comme la maîtrise des impératifs liés à la cybersécurité, corollaire indispensable de la digitalisation.

Le DAF manager

Les exigences liées aux expertises restent – voire deviennent – des exigences en « hyper-expertise » mais à cela s’ajoutent des soft skills, comme l’indiquait Fabrice Coudray de Robert Half lors du Finance revolution Day 2022 organisé par DAF mag. L’agilité, la capacité d'écoute, la curiosité, l'engagement, la souplesse ou encore l'adaptabilité sont essentiels. À cela s’ajoutent des attentes RH et managériales afin de retenir les talents et recruter, comme l’explique Fabien Dawidowicz, DAF de Yespark, dans son billet « Quand le DAF se fait sélectionneur ».

Pour en savoir plus, téléchargez le Livre Blanc « 2088-2022 : l’adolescence de la fonction finance ? »

 

La rédaction vous recommande

Retour haut de page