Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Trois solutions qui facilitent la vie des responsables conformité

Publié par Audrey Fréel le | Mis à jour le
Trois solutions qui facilitent la vie des responsables conformité

Très fastidieuses, les tâches de collecte et d'analyse de gros volume de données peuvent aujourd'hui être automatisées grâce aux nouvelles technologies. Cela permet de faire évoluer certaines pratiques métiers dans le domaine de la conformité.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les entreprises sont soumises à des exigences de conformité de plus en plus nombreuses et contraignantes. Plusieurs réglementations, tels que la loi Sapin II ou encore le RGPD, imposent aux entreprises de récolter de nombreuses informations et d'assurer, en permanence, un bon niveau de conformité. Une tâche chronophage pour les responsables compliance. Pour les aider dans leurs missions, des solutions digitales ont vu le jour. Zoom sur trois d'entre elles.

1. Créer sa propre solution métier

Répondre aux besoins de personnalisation et de flexibilité des métiers de la conformité, de l'audit et du contrôle interne. Telle est l'ambition de la solution No Code, lancée en 2021 par Values Associates. Son but ? Construire une application sans avoir besoin de coder. "Il existe une multitude d'applications très simples à utiliser dans la vie de tous les jours. Mais dans le milieu professionnel, il est très difficile de trouver des solutions simples et intuitives", souligne Yann Soudy, directeur associé chez Values Associates. Face à ce constat, l'entreprise a mis au point le logiciel No Code qui permet l'activation et le paramétrage de nombreuses fonctionnalités. Cela offre la possibilité de réaliser rapidement une application sécurisée et personnalisée, aussi bien au niveau de l'interface (champs, libellés, contenus, etc.) que des règles de gestion (workflow, règles métiers...) et de restitution des travaux. Pour les responsables conformité, cette solution peut permettre d'automatiser des tâches chronophages, telles que la collecte et la consolidation des données, la sollicitation des contributeurs, l'évaluation des tiers et l'établissement d'une cartographie des risques dans le cadre de la loi Sapin II. "Elle peut également être utilisée pour mettre en place des processus spécifiques dans le cadre du RGPD", indique Bénédicte Daull Massart, directrice générale de Values Associates.

Cibles : grands groupes, ETI et PME.

Nombre d'utilisateurs : environ 4 000.

2. Une analyse des données comptables

Le cabinet BM&A commercialise depuis 2020 la solution GEO (Global Enterprise Observer), dédiée à l'audit et au contrôle financier et comptable. Accessible en mode SaaS, elle vise à répondre aux besoins d'analyse, de contrôle et de visualisation de la donnée comptable des entreprises. Celle-ci regroupe 20 modules métiers, dont un module Sapin II. "La loi Sapin II impose des contrôles comptables. Notre logiciel est capable de concentrer l'ensemble des analyses utiles, quels que soient les pays, les pratiques ou les applications comptables", explique Caroline Allouët, associé chez BM&A. Pour les responsables conformité, cette solution offre la possibilité d'identifier les transactions à risque, de mener des investigations en relation avec les tiers sensibles et de faciliter les analyses. Elle permet également une coordination des différents services impliqués dans les contrôles comptables. "Grâce à notre logiciel, les responsables compliance peuvent comprendre plus facilement les flux comptables. GEO est facilement accessible et nécessite moins d'une heure de formation pour être pris en main", garantit Romain Maillard, directeur exécutif chez BM&A.

Cibles : grands groupes, ETI et grosses PME.

Nombre d'utilisateurs : plus de 1000.

3. Une gestion globale de la conformité anticorruption et RGPD

Fraîchement lancé, le logiciel DLD Sapin II offre aux responsables compliance une gestion globale de l'ensemble des dispositifs anticorruption exigés par la loi Sapin II et les recommandations de l'Agence française anticorruption (AFA). Il a été mis au point par l'entreprise Data Legal Drive, en partenariat avec le cabinet d'avocat Vigo et Lefebvre Dalloz. Hébergée en France, cette solution SaaS cible trois axes majeurs : maîtriser et prévenir les risques de l'entreprise, détecter ces risques et contrôler les dispositifs. "Elle offre la possibilité aux entreprises de réaliser de manière collaborative l'analyse de leurs scénarios de risques, de construire la cartographie des risques, de référencer les mesures et contrôles, d'assurer la formation des salariés et des partenaires, de gérer la documentation, de réaliser les audits internes ou d'anticiper un contrôle de l'AFA", relate Sylvain Staub, p-dg de Data Legal Drive. Très intuitif, le logiciel peut être utilisé par différents types d'utilisateurs. "La prise en main dure moins d'une heure", assure Sylvain Staub. La start-up édite également depuis 2018 le logiciel DLD RGPD, pour le pilotage de la conformité au RGPD. "Nos deux logiciels, DLD RGPD et Sapin II, peuvent s'interconnecter et échanger leurs flux de données. Ils ont été conçus avec les mêmes ergonomie, parcours client et rigueur juridique", précise Sylvain Staub.

Cibles : entreprises et organismes publics de toute taille (pour DLD RGPD), grands groupes (pour DLD Sapin II).

Nombre de références commerciales : 3500 (pour DLD RGPD).

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page