Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

L'incertitude pèse sur la supply chain mondiale

Publié par Audrey Fréel le | Mis à jour le
L'incertitude pèse sur la supply chain mondiale

La crise sanitaire a fortement perturbé la supply chain mondiale ces deux dernières années. Dans ce contexte, le troisième baromètre des risques supply chain de Kyu Associés apporte un éclairage aux entreprises pour évaluer les risques et mieux les maîtriser.

Je m'abonne
  • Imprimer

« 2022 sera une traversée à haut risque pour la supply chain », met en garde Thibaut Moulin, associé au sein du cabinet Kyu Associés, lors de la présentation du 3e baromètre des risques supply chain. Diffusé le 28 janvier 2022, celui-ci a été réalisé en partenariat avec les Arts & Métiers, l'AMRAE et France Supply Chain. Impactée par la crise sanitaire, la supply chain mondiale est soumise à de fortes incertitudes. La troisième édition du baromètre a permis d'identifier dix risques majeurs. A commencer par le manque de capacités qui est la préoccupation principale des secteurs industriels. « La reprise de la consommation a été très forte et les capacités sont déjà saturées. Cela créé beaucoup de turbulences et les entreprises doivent jouer des coudes dans certains secteurs », indique Laurent Giodani, associé fondateur de Kyu Associé. Par ailleurs, l'engorgement des hubs logistiques et le manque de transporteurs devraient également freiner l'activité en 2022. La menace cyber est également très forte, alors que la crise a accéléré la digitalisation de la supply chain en amont et aval. Les problèmes de sourcing, avec la fermeture de nombreux sites fournisseurs, et l'incertitude quant à la prévision des besoins devraient aussi impacter la supply chain. Autres menaces : la survenue de nouvelles vagues épidémiques, mais également d'une crise économique et de catastrophes naturelles. Les problèmes de qualité et de rappel de produits demeurent aussi une préoccupation majeure. Enfin, les questions liées à la protection de la santé, de l'environnement et des droits humains sur la supply chain deviennent de plus en plus pressantes pour les donneurs d'ordre.

Comment prévenir ces risques ?

Face à ces fortes turbulences, la maîtrise des risques devient un enjeu clé. La troisième édition du baromètre fournit plusieurs pistes pour prévenir au mieux les menaces. « Il est essentiel de détecter les crises au plus tôt », souligne Thibaut Moulin. Cela passe notamment par une veille renforcée des fournisseurs, la mise en place de plateforme de surveillance, de dispositifs de traçabilité ou encore de modélisation des alertes capacitaires. Le baromètre met également en avant l'importance pour les entreprises de construire des Plans de continuité d'activité (PCA) englobant l'ensemble de leur supply chain, en travaillant sur des scénarios impactant des zones de sourcing, des fournisseurs critiques ou encore des hubs logistiques clés. Opérer certains changements sur la supply chain est également essentiel. Il s'agit, par exemple, d'augmenter le double sourcing, de développer des sources locales, d'intégrer des savoir-faire critiques ou encore de démultiplier des flux logistiques.

Restructurer les protections financières

Lors de la présentation des résultats de ce baromètre, Kyu Associés a également alerté sur le désengagement des assureurs. Les solutions d'assurance sont de plus en plus en écart avec les besoins de protection des risques supply chain des entreprises. « Face à l'attrition sur le marché de l'assurance, il est temps pour les entreprises de restructurer leurs protections financières », estime Laurent Giodani. Le cabinet conseille aux ETI et grandes entreprises d'explorer la possibilité de mettre en place des solutions d'Alternative Risk Transfert de type captives (d'assurance, de réassurance ou compartiment captif dans un véhicule existant). « Cela pourrait permettre de compléter les garanties offertes par les assureurs, de faciliter la participation d'autres assureurs en auto-assurant son risque de fréquence et en ne transférant que le risque d'intensité, tout en optimisant son budget », détaille Kyu Associés. Dans ce climat d'incertitudes, les entreprises disposent de plusieurs leviers pour se protéger des différentes menaces pesant sur la supply chain.

Top 10 des risques supply chain

  1. Le manque de capacités de production
  2. L'engorgement logistique mondial
  3. Les attaques cyber
  4. Les problèmes de sourcing
  5. L'incertitude sur la demande
  6. Le risque sanitaire
  7. La crise économique
  8. Les catastrophes naturelles
  9. Le risque Qualité
  10. La non-conformité vis-à-vis des exigences RSE


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles