En ce moment En ce moment

Devenir un Super DAF en 3 étapes

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

Et si on vous donnait la formule magique pour devenir l’homme (ou la femme) de la situation ? Le super(wo)man de la gestion d’entreprise ? En finir avec l’image du DAF qui fait peur, passionné par les chiffres et sans sentiments, ça vous tente ? Alors c’est parti, suivez le tuto !

Je m'abonne
  • Imprimer

Etape 1 : Etablir le constat de votre situation

problem-CFO-unhappy

Première étape, il s’agit de comprendre ce qui fait que vous êtes dans cette situation. Il faut mettre des mots sur vos maux. Être DAF c’est souvent se retrouver dans une situation compliquée. Parce que le constat est assez simple, la culture finance est :

  • Incomprise par l’employé lambda
  • Volontairement incomprise par la Direction Générale

Ces deux constats expliquent donc pourquoi le financier a une image de croque-mitaine, effrayant, dans un bureau sombre au bout du couloir. Mais derrière les chiffres et les réglementations se cache une âme sensible… Il faut alors en finir avec l’isolement opérationnel (et parfois même physique et/ou moral). C’est l’heure du changement !

 

Etape 2 : Identifier des solutions et mettre en pratique

solutions-idea-CFO

Maintenant que sont identifiés les “pain points” il s’agit de trouver des solutions (et rapidement !). Elles vont être basées sur la construction d’une relation de confiance et de la pédagogie autour de vos missions. Attendez, surtout ne vous torturez pas l’esprit, on les a déjà identifié pour vous !

Des solutions pour fédérer vos collaborateurs

Pour fédérer les collaborateurs autour de la cause de l’équipe financière, il faut :

  1. Se faire connaître : démystifiez le DAF, vous n’êtes pas le “bad cop”, ni le croque-mitaine, l’ermite qui ne vit que pour les chiffres. Alors faites vous connaître, soyez présent dans la vie quotidienne de l’entreprise, autour de la machine à café, à la cafet’, etc.
  2. Former les collaborateurs : parce que rien ne vaut la pédagogie, à chaque nouvelle procédure pensez à former les équipes. Non seulement c’est un bon exercice pour vous, mais ça permet aussi aux collaborateurs de mieux connaître et comprendre vos missions.
  3. Garder son bureau ouvert à TOUS et à TOUTES les questions : qu’elles soient juridiques, administratives, financières ou autres, en tant que DAF vous pouvez répondre à toutes les interrogations. Echangez avec les collaborateurs pour voir et être vu.

Des solutions pour intéresser la Direction Générale

Pour la Direction Générale, les solutions sont assez similaires :

  1. Informer la DG de vos tâches quotidiennes : si elle n’est pas informée des succès ou échecs de vos missions, elle n’a pas forcément le réflexe de venir vous voir. Alors proposez des points quotidiens ou hebdomadaires pour faire l’état des lieux de la situation financière et juridique de l’entreprise.
  2. Impliquer la DG dans vos activités et celles de vos collaborateurs : intégrer la Direction Générale aux divers événements et activités de l’entreprise vous permet de renforcer votre relation. Non seulement le CEO sait ce qu’il se passe concrètement dans son entreprise, et ça permet parfois de débloquer les “pain points” et de mieux transmettre les informations.

 

Etape 3 : Observer les résultats

victory-happy-CFO-hero

En conclusion, si en tant que DAF vous ne prenez pas le lead, les choses ne vont pas changer d’elles mêmes. Soyez acteur du changement !

Vous êtes légitime, alors profitez de votre position d'omniscient, de moteur de la croissance et de relais de la communication pour devenir l’homme (ou la femme) de la situation. En mettant ces pratiques en place, les changements positifs sur votre organisation seront rapides.

Le point commun de toutes les solutions présentées précédemment, est vraiment de devenir l'acteur clé au coeur de la stratégie. A la fois relais de l’information (de la DG aux collaborateurs et vice-versa), facilitateur des opérations et personne de confiance.

Pour mesurer les effets de ces nouvelles pratiques, il vous suffit d’observer :

  • La manière dont on vous considère et dont on fait appel à vous
  • La satisfaction de votre boss (qui vous fait confiance donc fait de plus en plus appel à vous)
  • La proactivité de vos équipes sur des notions juridiques, financières ou administratives
  • Et bien évidemment votre satisfaction personnelle, qui est essentielle !

 

Et pour aller plus loin ?

Maintenant que vous êtes un Super DAF, que votre équipe et votre direction comprennent vos missions et que la cohésion est présente, vous n’allez pas vous arrêter là ? Il faut maintenant être un Super DAF dans la gestion de vos tâches. Et pour ça il faut s’armer des bons outils pour faciliter votre quotidien, pour automatiser les tâches à faible valeur ajoutée et gagnez du temps pour les tâches plus conséquentes.

Les solutions sont nombreuses, mais pour ce qui est de la gestion des notes de frais et le traitement des factures, nous vous proposons de découvrir Spendesk. C'est une plateforme sur mesure pour reprendre le contrôle des dépenses de votre entreprise, pour les équipes agiles et actives !

 

Article originaire du blog de Spendesk.com

Je m'abonne

Autres articles proposés