En ce moment En ce moment

DossierIl y a une vie après la Daf

Publié par le

1 - De Daf à dg, il n'y a qu'un pas... ou presque !

L'évolution vers la direction générale fait souvent partie du plan de carrière des Daf. Cependant, au-delà des compétences technique, elle nécessite de développer des soft skills qui ne sont pas traditionnellement associées aux professions financières...

  • Imprimer

Pour un Daf désireux d'évoluer en interne, la direction générale apparaît comme la voie royale. En effet, avec la crise, les compétences du Daf en gestion de trésorerie sont particulièrement valorisées, ce qui renforce sa légitimité à évoluer dans la hiérarchie.

Cependant, le passage de Daf à dg n'apparaît pas toujours comme une évidence. Cela dépend de la taille et de la culture de l'entreprise. Ainsi, cette évolution est plus courante dans les PME et ETI que dans les grands groupes. Dans ces structures de taille restreinte, le Daf assure souvent le rôle de bras droit du dirigeant, ce qui facilite son évolution.

La place qu'occupe la direction financière au sein de l'entreprise joue également un rôle important. Le Daf doit faire évoluer son service de manière à en faire un véritable business partner des autres services de la société, et doit participer à la stratégie tout en démontrant son aptitude à piloter la transformation de l'entreprise.

Enfin, au-delà de ces compétences professionnelles, pour prétendre à la direction générale, le Daf doit également développer un certain nombre de soft skills : leadership, capacités de communication, développement de son réseau...

Retrouvez ici l'intégralité de l'article De Daf à dg : les clés d'une évolution réussie.

La rédaction

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet