En ce moment En ce moment

Sécuriser sa croissance en diversifiant ses financements

Publié par le - mis à jour à
Sécuriser sa croissance en diversifiant ses financements
© siraanamwong - Fotolia

Augmentations de capital, Euro PP, crédit syndiqué... Olivier Stephan, DGA en charge des finances chez Visiativ, est sur tous les fronts pour soutenir les projets de croissance de l'ETI. Résumé de son sprint financier.

  • Imprimer

Le 15 novembre, Visiativ a annoncé sa 6e acquisition de l'année, la 16e en quatre ans ! La croissance externe est clé dans la stratégie de l'ETI pour atteindre les 200 M€ de CA en 2020, conformément à son plan stratégique Next100. Sur les 30 % de croissance annuelle, 20 % reposent sur des acquisitions et 10 % sur la croissance organique. " La diversification de nos métiers, de nos positions à l'international et de nos clients permet de limiter les risques et d'augmenter notre résilience, souligne Olivier Stephan, DGA en charge des finances et des fonctions support. Nous avons la volonté de sécuriser notre croissance avec des financements diversifiés et de long terme ."

Plus de 40 M€ levés en 12 mois

À la fin de l'année 2017, Visiativ finalise une augmentation de capital de 15 M€ (sursouscrite de 300 %) avec le maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires, souscrite pour un tiers par les dirigeants et collaborateurs. Puis, avant l'été, le DGA boucle deux nouveaux financements pour un montant de 25 M€, dont 20 M€ proviennent d'un Euro PP. Ce placement, remboursable in fine, de maturité sept ans, a été réalisé auprès de deux investisseurs reconnus. " Nous avons pu accéder à ce type d'opération dans de bonnes conditions de taux grâce à nos résultats et à l'intérêt porté à notre projet, indique Olivier Stephan. Par ailleurs, l'allongement de la dette permet de travailler sereinement dans la durée. " Le DGA apprécie également la latitude de pilotage des fonds offerte par les investisseurs. " Sous réserve de respecter nos engagements bien sûr ", rajoute-t-il. En parallèle, il obtient un crédit syndiqué complémentaire de son pool bancaire de 5 M€. " La difficulté réside dans la négociation de front avec cinq banques pour l'emprunt et les deux investisseurs pour l'Euro PP, reconnaît-il. Mais, l'avantage est de faire converger les documentations. Au final, ces opérations nous permettent de renforcer notre structure bilancielle tout en diversifiant nos prêteurs."

Il faut com-mu-niquer

Les bases financières de la croissance sont posées et vont permettre à Visiativ d'atteindre un CA supérieur à 155 M€ en 2018 (multiplié par trois depuis 2014) et de disposer de capitaux propres d'environ 45 M€ (multiplié par 7,5 depuis 2014). Seule ombre au tableau : ces performances ne se reflètent pas dans sa capitalisation boursière. À l'introduction sur Euronext Growth en 2014, elle était de 30 M€ puis, après un pic à 200 M€ en 2017, elle est retombée à 60 M€ cette année. Le niveau d'activité moins soutenu qu'escompté sur un segment de marché et les investissements réalisés pour structurer le groupe ont pesé sur son résultat d'exploitation du 1er semestre 2018, malgré de bonnes perspectives. " Si la valorisation est importante à moyen terme, il ne faut pas garder les yeux rivés dessus, mais rester concentré sur la mise en oeuvre de notre plan stratégique, estime Olivier Stephan. Et com-mu-niquer ! Le DAF est le 2e vendeur de l'entreprise après le dirigeant. "


Repères

Raison sociale : Visiativ

Activité : édition de plateformes numériques

Forme juridique : SA

Président : Laurent Fiard

Année de création : 1987

Siège social : Charbonnières-les-Bains (Rhône)

Effectif du groupe : 700 salariés

CA consolidé 2017 : 124 M€

Carine Guicheteau

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet