En ce moment En ce moment

[Daf Day 2019] La transformation, en avant toute !

Publié par Camille George le - mis à jour à
[Daf Day 2019] La transformation, en avant toute !

Digitale, humaine, structurelle, la transformation a plusieurs facettes et constitue le principal sujet de préoccupation des Daf actuellement. Le dernier DAF DAY organisé par DAF Magazine fut l'occasion d'échanger sur les différentes façons d'aborder ces multiples changements.

Je m'abonne
  • Imprimer

Savoir faire face au changement sous toutes ses formes et dans toute sa complexité, sans appréhension mais avec discernement. Telle pourrait être la devise du Daf d'aujourd'hui. La transformation est en tout cas le grand enjeu actuel des Daf à en croire le nuage de mots clés créé par les participants au 2e DAF DAY qui s'est tenu hier à Paris. En effet, le mot transformation arrive avant même les termes bfr et financement !

Tout au long des différentes tables rondes, ateliers et retours d'expériences, la capacité d'adaptation du Daf et de son équipe s'est sans cesse glissée dans les échanges. Que le débat porte sur les risques, le rôle du Daf ou les perspectives futures pour la fonction finance, on en revient toujours à la gestion de la transformation et aux difficultés ou opportunités qu'elle fait naître.

Les risques cyber trop souvent sous-estimés, comme l'a rappelé Bertrand Trastour, directeur des activités B2B France chez Kaspersky, ou les nouvelles obligations en matière de reporting fiscal avec la dématérialisation du FEC (Fichier des écritures comptables) par exemple, comme l'a évoqué Jean Sayag, associé PwC société d'Avocats, expert en fiscalité internationale, obligent les entreprises et leurs directions financières à transformer les organisations, les process, les comportements et les outils.

Si pour certains, la transformation est avant tout digitale et technologique, elle est pour d'autres plutôt structurelle et oblige à revoir jusqu'aux business models des entreprises. Mais quel que soit le spectre par lequel on l'aborde, la transformation est avant tout humaine dans le sens où elle impacte et implique au premier chef les collaborateurs mais sous-entend de fait un changement d'état d'esprit et de vision.

Pour accroitre les chances de réussite face au changement quel qu'il soit, les Daf et experts présents hier recommandent de capitaliser sur l'humain et de positiver le changement. Gérer la transformation métier comme un nouveau projet et communiquer abondamment en restant proche du terrain. "La transformation n'est pas juste une amélioration, c'est une rupture dans les organisations", estime Charles Legrand, DG Finance de Culligan Water.

Mais une rupture qu'il faut véhiculer de façon positive. "Notre réflexion sur le RGPD qui impliquait des changements importants et un gros travail de formalisation avec nos clients pour la mise en conformité, a plutôt accéléré la structuration de l'entreprise", témoigne Maxime Cauwe, Daf d'Azeo. L'obligation de changer face à un risque, une difficulté, une nouvelle réglementation, peut (doit) être convertie en opportunité car il en va, selon Florence Bouis, DG de Cotep, de la pérennité de l'entreprise. Et c'est au Daf que revient de porter ce changement à tous les niveaux de l'entreprise.



Je m'abonne
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet