En ce moment En ce moment

Bertrand Swiderski, directeur RSE du groupe Carrefour : " La direction financière est de plus en plus intéressée par le sujet RSE "

Publié par Eve Mennesson le - mis à jour à
Bertrand Swiderski, directeur RSE du groupe Carrefour : ' La direction financière est de plus en plus intéressée par le sujet RSE '
© BillionPhotos.com - Fotolia

Quand RSE et finance travaillent ensemble, on aboutit à des projets d'envergure. Comme cette opération de crédit à composante RSE, que Carrefour a réalisé en juin 2019, qui va servir à financer des projets de transitions écologiques.

Je m'abonne
  • Imprimer

En juin dernier, le groupe Carrefour a réalisé une opération de crédit avec une composante RSE pour un montant de 3,9 milliards d'euros auprès d'un syndicat de 21 banques. Cette nouvelle ligne de crédit a notamment pour but de financer des actions dans le cadre de l'ambition du groupe de devenir leader de la transition alimentaire pour tous.

Un indicateur pertinent

" Cette opération est partie de la direction financière qui est venue nous parler d'un projet pour financer la transition alimentaire, raconte Bertrand Swiderski, directeur RSE du groupe. Elle nous a demandé de contribuer sur deux points : trouver un indicateur pertinent pour cet objectif de transition alimentaire et déterminer quels projets nous souhaiterions financer en priorité si nous disposions d'une enveloppe supplémentaire. "

La direction RSE s'attèle donc à trouver un indicateur qui puisse résumer les actions en faveur de la transition alimentaire. Ce qui n'est pas chose aisée tant les objectifs sont multiples : éliminer la déforestation, atteindre 100% d'emballages recyclés, réduire les émissions de gaz à effet de serre, etc... La direction RSE a alors l'idée d'établir un " indice RSE " qui est composé de tous ces indicateurs. " Cet indice a été construit avec Vigeo qui va en évaluer la pertinence chaque année. De plus, les données qui le constituent sont issues de notre rapport extra-financier qui est audité par un commissaire aux comptes ", précise Bertrand Swiderski qui dit le souhait de la direction financière de vouloir un indicateur robuste et audité.

Projets business

Cet indice sera amené à bouger, en fonction des objectifs RSE, forcément mouvants, du groupe. " Cela a fait partie des négociations avec les banques : il nous a été donné la possibilité de réintégrer de nouveaux objectifs dans l'indice et d'en supprimer ", indique Bertrand Swiderski.

Quant aux projets à financer, la direction RSE a choisi des actions qui touchent au business, pour continuer à impliquer la direction financière dans l'opération. " Nous allons par exemple oeuvrer pour l'agri-écologie, comme réduire les produits phytosanitaires sur les bananes, ou encore financer des projets locaux pour contribuer au développement de partenaires locaux ", décrit Bertrand Swiderski.

Le directeur RSE insiste à quel point cette opération concerne et la direction RSE et la direction financière : " Il y a une partie technique à comprendre mais aussi une partie financière, comme la solvabilité des projets ", explique-t-il. Même si cette collaboration n'allait pas forcément de soi au départ, tant il a fallu réussir à parler le même langage. " Mais la direction financière est de plus en plus intéressée par le sujet et cherche à traduire la RSE dans son métier ", observe Bertrand Swiderski.



Je m'abonne
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Synertrade

premiere vue cette loi peut representer de nouvelles contraintes pour les entreprises ainsi que des risques reputationnels et financiers Mais [...]

Sur le même sujet