En ce moment En ce moment

DossierLes clés du capital-investissement en France

Publié par le

6 - Capital-investissement : vers une confirmation de la croissance en 2015

D'après l'étude menée par Xerfi sur le capital-investissement, les indicateurs sont au vert pour les années à venir : accroissement de la liquidité, attractivité des placements, dispositifs fiscaux avantageux... La croissance des investissement à l'horizon 2015 se confirme.

  • Imprimer

Croissance confirmée des investissements à l'horizon 2015

Les perspectives s'annoncent plutôt favorables pour le marché du capital-investissement à l'horizon 2015, dans un contexte marqué par des fondamentaux bien orientés, à la fois sur le plan économique et sur le plan financier. Grâce à des levées de capitaux plus importants, les sociétés de capital-investissement pourront continuer à investir au sein des entreprises.

Les montants investis progresseront ainsi de plus de 15% en 2014 et de 20% à l'horizon 2015, pour atteindre 9,0 milliards d'euros. Mais à noter toutefois que même à ce niveau, les investissements resteront nettement en dessous des montants d'avant la crise. Surtout, ils ne permettront pas de couvrir l'ensemble des besoins de financement en fonds propres des PME et ETI françaises, estimés à 11 milliards d'euros par an (sur ce sujet, consulter l'article Les besoins d'endettement des ETI Françaises s'élèveraient à 800 milliards d'euros dans les 5 ans).

D'importants facteurs de soutien aux levées de fonds

L'un des plus grands défis de la profession du capital-investissement est l'alimentation des fonds, afin de pouvoir continuer à investir dans les entreprises. À l'horizon 2015, les levées de capitaux dans le private equity resteront bien orientées, soutenues par de nombreux moteurs, dont :

- une rentabilité attractive (TRI sur 10 ans supérieur à 10%) mais avec cependant un niveau de risque plus important que d'autres types de placements plus conventionnels ;

- une performance élevée en France, comparée au reste du monde, ce qui permet d'attirer les capitaux étrangers. Toutefois, ces derniers recherchent davantage des fonds importants et profitent donc essentiellement aux véhicules supérieurs à 200 millions d'euros ;

- des nouveaux dispositifs fiscaux avantageux, dont le corporate venture et le PEA-PME, qui viendront alimenter les fonds (voir l'article Des incitations au capital-investissement d'entreprise).

Accroissement de la liquidité

La tendance haussière des marchés financiers favorisera de nouveau les cessions de titres cotés et les introductions en Bourse. Sans compter que de nombreuses participations détenues en portefeuille arrivent à maturité. Les sociétés de capital-investissement en profiteront pour réaliser leurs plus-values, d'autant que les nouvelles règles de taxation des plus-values mobilières ont été assouplies, dans le cadre de la loi de finances 2014. Ces opérations permettront d'accroître la liquidité. Autant de fonds qui seront réinvestis au sein des entreprises dans les prochaines années.


Ce dossier est extrait de l'étude Xerfi d'avril 2014 consacrée au capital-investissement. Retrouvez ici le détail de cette étude.

La rédaction, en collaboration avec Xerfi

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet