Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Les nouveautés auto qui vont intégrer vos flottes

Publié par le

Pour sa 87e édition, du 8 au 18 mars 2017, le Salon international de l'automobile de Genève a levé le voile sur 175 nouveaux modèles et concept-cars. Parmi ces premières, très attendues, les futurs best-sellers des cars policies.

Je m'abonne
  • Imprimer

Peugeot Partner Tepee electric

Dans les allées de Palexpo, la nouveauté est électrique, sur le stand Peugeot, avec le Partner Tepee electric. Le Ludospace de la marque au lion revendique cinq vraies places et 1350 litres de rangement (3000 litres en repliant les sièges arrière). Concernant l'autonomie, le moteur de 49 kW permet de parcourir 160 kilomètres aux normes NEDC (soit une centaine en conditions réelles) entre chaque recharge. Peugeot propose en option une prise ChadeMo pour recharger la batterie lithium-ion à 80% en 30 minutes.

Prototype Citroën C-Aircross Concept

Chez Citroën, le futur de la nouvelle C3 se décline avec le prototype C-Aircross Concept, qui sera le premier SUV compact de la marque. Signes distinctifs: des portières à ouverture antagoniste. Pour le confort de conduite, une bardée de technologies sera à bord, incluant l'affichage tête haute, la rétro-vision par caméra ou encore la recharge des smartphones par induction.

DS 7 Crossback

Quant à la marque DS, elle enrichit son catalogue d'un grand SUV. Le DS 7 Crossback conjugue des prestations haut de gamme avec des technologies d'aide à la conduite telles qu'une suspension active associée à une caméra (celle-ci anticipe les imperfections de la route pour doser la réponse des amortisseurs). Une série limitée, baptisée "La première", est disponible en deux versions couplées à une nouvelle boîte de vitesses automatique à huit rapports, l'une essence (THP 225) à 54900 €, l'autre diesel (180 BlueHDi) à 53400 €.

Renault Captur restylée

Renault a dévoilé une version restylée du Captur. Le best-seller de la marque (215670 unités écoulées en 2016) se distingue par ses nouvelles optiques à led "Pure vision", ses feux de jour en "C", des matériaux plus qualitatifs et par une calandre redessinée pour s'harmoniser avec son aîné, le Kadjar. La gamme est coiffée par une version "Initiale Paris" dotée de jantes alliage spécifiques, de sièges chauffants en cuir Napa et de nombreux équipements: avertisseur d'angle mort, Easy Park Assist, déverrouillage mains libres et démarrage sans clé.

BMW nouvelle série 5

Ne l'appelez pas break mais Touring : chez BMW, la nouvelle série 5 a le droit à sa version au coffre augmenté. Moyennant un allongement d'un centimètre, l'arrière s'ouvre (électriquement) sur un coffre de 570 litres (1 700 litres en rabattant les sièges). Par rapport à l'ancien modèle, le constructeur bavarois a gagné une centaine de kilos, ce qui se traduit par des consommations en baisse de 11 %. La commercialisation est annoncée pour le mois de juin 2017 avec deux motorisations diesel (520d et 530d) et deux essence (530i et 540i). Comptez 48 950 € pour la 520d mais 52 650 € en finition business.


Hyundai i30 SW

Pour sa part, Hyundai décline un break compact sur la base de sa nouvelle berline i30. Cette version SW, disponible à partir du mois de juin, affiche 602 litres de volume utile (porté à 1 650 une fois les sièges arrière repliés) pour une longueur totale de 4,59 mètres. La Coréenne réalise ainsi un excellent compromis habitabilité/encombrement face à ses rivales que sont la Renault Mégane Estate, la Peugeot 308 SW, l'Opel Astra Tourer ou la Volkswagen Golf SW.


Dacia break Logan MCV

Du côté de Dacia, le break Logan MCV s'enrichit d'une version Stepway au look baroudeur, qui se distingue par sa garde au sol rehaussée de cinq centimètres et ses protections de bas de caisse. À noter que les Sandero et Logan peuvent recevoir un nouveau bloc essence d'un litre de cylindrée, le SCe 75. Délivrant 75 chevaux, il consomme 5,2 l/100 km avec des émissions de CO2 de 117 g/km.

Alfa Romeo Stelvio

Chez Alfa Romeo, le Stelvio est le premier de ce segment conçu par la marque au trèfle. Il s'inspire des codes stylistiques de sa berline Giulia avec un châssis sportif qui peut être assorti de la suspension intégrale Q4. La marque cible les entreprises avec un diesel de 180 chevaux proposé en finition business (qui ajoute notamment un radar de parking avant). À 49200€ dans sa version de base, le Stelvio est réservé aux sommets des car policies.

Land Rover Velar

Autre SUV iconique, le Land Rover Velar, qui s'insère dans la gamme au-dessus de l'Evoque, lequel a fait le succès de la marque. Son design reprend la même inspiration avec une ligne affinée par rapport au Range Rover tout en proposant une nouvelle suspension dédiée au confort de conduite, une finition intérieure haut de gamme et un système d'infotainment "Touch pro duo". Les entreprises se tourneront vers le 2 litres diesel de 180 chevaux disponible à partir de juillet 2017 au prix de 57500€.

Nouveau CX-5 Mazda

Sur le stand Mazda, le nouveau CX-5 reprend les codes stylistiques chers à la marque, l'esprit Jinba-Ittai. Priorité au confort de conduite avec des équipements tels que le contrôleur de trajectoire G-Vectoring control, les suspensions Skyactiv, une insonorisation plus poussée ou encore des sièges conçus pour diminuer la fatigue. La commercialisation est prévue cet été à partir de 30100€ (2 litres essence 165 chevaux Skyactiv-G) et jusqu'à 42600€ (2,2 litres diesel Skyactiv-D 175 chevaux BVA 4x4 Sélection).


Volvo XC 60

Du côté de chez Volvo, la nouveauté s'appelle XC60. La marque sino-suédoise équipe cette dernière génération de SUV d'une panoplie d'équipements de sécurité lui permettant de freiner si un véhicule arrive en face mais également de donner un coup de volant au dernier moment (évitement entre 50 et 100 km/h). En cas d'assoupissement avec franchissement de ligne entre 64 et 140 km/h, le XC60 reviendra automatiquement dans sa voie de circulation. Côté motorisations, le diesel de 190 chevaux débute à 44500€.

Mercedes GLA

Chez Mercedes, le SUV compact GLA fait peau neuve et il en profite pour adopter une nouvelle génération de moteurs à la sobriété exemplaire. En entrée de gamme, le 180d, mû par 109 chevaux, ne rejette que 103 g de CO2/km. Parmi la multitude d'équipements proposés, le hayon s'ouvre en mode main libre grâce à un simple mouvement du pied.

Volkswagen Tiguan

Quant à Volkswagen, il booste son Tiguan avec une version Allspace dont la longueur et l'empattement augmentent respectivement de 215 mm et 109 mm pour accueillir jusqu'à sept passagers (en option), alors que la capacité du coffre gagne 145 litres. Les diesel TDI débutent à 150 chevaux avec un catalyseur couplé à un réservoir AdBlue de 12 litres. Commercialisation prévue à la rentrée.

Opel Insignia

Les berlines font valoir leurs arguments, à l'instar de la nouvelle Insignia, chez Opel. Les deux versions présentées, Grand Sports et Sports Tourer (break), affichent 200 kg de moins que l'ancien modèle et une nouvelle génération de moteurs turbo moins gourmands. En diesel, le 1,6 litre est bien positionné pour les flottes avec 110 chevaux (29400€). Des versions plus puissantes sont également disponibles (jusqu'à 170 chevaux et 39950€).

Lexus LS500h

Autre interprétation du haut de gamme, chez Lexus, avec la nouvelle LS500h, incarnation du nouveau design de la marque. Côté équipement, le vaisseau amiral accueille ses passagers avec des sièges avant et arrière motorisés offrant 28 réglages, des fonctions de chauffage, de rafraîchissement et de massage. La sécurité n'est pas en reste avec une fonction de détection des piétons couplée à un système de braquage actif pour éviter les collisions. Cette Lexus se caractérise surtout par sa motorisation hybride de 354 chevaux associant un V6 essence 3,5 litres et deux moteurs électriques. La consommation s'établit à 6,4 l/100 km avec des émissions de CO2 de 145 g/km. Commercialisation attendue au dernier trimestres 2017.

Mercedes gamme E

Sur le stand Mercedes, où la nouvelle gamme E est désormais au complet, la déclinaison en coupé quatre places conserve une longueur de 4,82m, gage d'une habitabilité irréprochable. Le ticket d'entrée est à 50575€ pour le 2 litres de 194 chevaux. Associé à la transmission automatique à neuf rapports, il se contente de 106 g de CO2/km.

Volkswagen Arteon

Chez Volkswagen, la Passat est désormais coiffée par la nouvelle berline Arteon. Plus longue (4,86 m contre 4,77 m), plus habitable, tout en étant plus basse avec une silhouette de coupé cinq portes, elle se veut à la fois confortable et pratique avec un grand coffre (563 litres ou 1557 litres, sièges arrière rabattus) accessible grâce à un hayon. Côté motorisation, les entreprises se tourneront vers le diesel 2.0 TDI de 150 chevaux, doté d'une boîte manuelle six vitesses (le double embrayage DSG à sept rapports étant accessible en option). Les versions plus puissantes (190 et 240 chevaux) peuvent recevoir une transmission intégrale 4Motion. En essence, l'entrée de gamme débute avec le 1,5 litre TSI de 150 chevaux. L'Arteon arrivera en concessions au mois de juin avec des tarifs débutant à 37800 €.

Seat Ibiza

Du côté des compactes, Seat affiche de grandes ambitions pour la cinquième génération de l'Ibiza. Construite sur la nouvelle plateforme modulaire MQB-A0 du groupe Volkswagen, elle se veut à la fois plus dynamique et habitable (la largeur et l'empattement augmentent malgré une longueur inchangée de 4,04 mètres). En essence, les moteurs trois cylindres 1,0 litre turbo délivrent entre 95 et 115 chevaux, alors que les diesel 1,6 litre TDI varient entre 90 et 115 chevaux. Certaines versions seront disponibles avec la boîte de vitesses DSG à double embrayage. La commercialisation est prévue en juin 2017.

Skoda Citigo

Quant à Skoda, elle donne une nouvelle apparence à sa Citigo, qui gagne 3 centimètres en longueur. Les motorisations se composent de trois-cylindres essence de 1 litre (60 chevaux et 75 chevaux) avec une variante au gaz naturel (68 chevaux). La Fabia reçoit elle aussi la plus petite motorisation essence du constructeur tchèque.

Ford Fiesta

Chez Ford, la sixième génération de la Fiesta se distingue par son nouveau design, une carrosserie plus longue, gage d'une meilleure habitabilité, et surtout des équipements de sécurité riches pour ce niveau de gamme : surveillance des obstacles sur 360° avec détection de piétons et freinage d'urgence, alerte de maintien dans la voie, lecture automatique des panneaux de signalisation... La Fiesta est animée par un trois cylindres de 1,1 litre TiVCT (70 et 85 chevaux) ou par le 1 litre EcoBoost turbo (100 et 125 chevaux). Deux moteurs diesels 1.5 TDCi (85 et 120 chevaux) seront également disponibles. Comme pour la plupart des nouveautés de ce Salon de Genève 2017, il faudra patienter jusqu'en septembre 2017 pour passer commande.

>> À lire aussi: "Quelle place pour la voiture demain dans les entreprises ? Quel potentiel de transition vers des véhicules ou des modes plus propres?"

Jean-Philippe Arrouet

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Retour haut de page