En ce moment En ce moment

DossierReporting financier : comment trouver la bonne solution ?

Publié par le

1 - Un outil de cohésion

Considérée comme la colonne vertébrale des indicateurs financiers, la solution de reporting rend possible le partage d'indicateurs à une population plus large de l'entreprise, que ce soit des responsables des opérations ou des responsables commerciaux.

  • Imprimer


" Si le reporting financier peut être perçu comme source de coûts à des fins non productives, il s'avère être un outil souvent très précieux ", annonce Xavier Juhel, responsable activité décisionnel de Dimo Gestion. Tout est dit ou presque. Si l'adoption d'un outil de reporting est parfois dictée par des contraintes fiscales, les gains procurés sont multiples, puisque l'exploitation des données financières de l'entreprise assure son pilotage et son analyse. Le reporting est, en quelque sorte, un tableau de bord identique à celui de l'automobiliste qui s'en sert pour piloter et analyser la situation. Voici les points à connaître pour définir son investissement.

Colonne vertébrale

Certes, une solution de reporting s'adresse avant tout aux Daf, notamment dans les PME où cette profession dispose d'un spectre très large de fonctions, couvrant aussi bien la comptabilité, la trésorerie, les taxes, la consolidation, etc. Les contrôleurs de gestion, ainsi que certains manageurs, sont également intéressés par ces outils, tout comme, pour les plus grandes entreprises, " les spécialistes de la communication financière, très friands de ces outils ", précise Xavier Juhel. Considérée comme la colonne vertébrale des indicateurs financiers, la solution de reporting rend possible le partage d'indicateurs à une population plus large de l'entreprise, que ce soit des responsables des opérations ou des responsables commerciaux, entre autres.

Assurer le prévisionnel

Car cette solution permet de disposer d'une vision plus fine de l'activité et de piloter les performances économiques et financières de son entreprise. Deuxième gain : en suivant les indicateurs les plus pertinents (bilan, compte de résultat, tableau de flux, etc.), l'outil de reporting permet d'assurer le prévisionnel avec la création de budgets, tout en ayant une idée précise du passé. " L'idée est de savoir si l'activité de l'entreprise est en phase avec les prévisions établies ", précise Frédéric Collé, associé chez KPMG. Et l'outil permet d'adosser aux éléments financiers des éléments qui le sont moins ou pas du tout, tels les carnets de commandes ou bien les dates d'échéances des fournisseurs et des clients nécessaires, lorsque la volonté de faire progresser son BFR de quelques pourcents est en jeu. L'outil de reporting peut servir en outre à obtenir une alerte sur des clients considérés comme "douteux". Et Frédéric Collé de poursuivre : " Si la solution de reporting est mise en place à des fins de communication interne, alors sa finalité ne peut pas être exclusivement financière. "

Jérôme Pouponnot

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet