En ce moment En ce moment

DossierLe point sur la blockchain

Publié par le

1 - Qu'est-ce que la blockchain?

"Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément." Difficile de savoir si Boileau aurait pu nous aider à comprendre la blockchain! Reste qu'avant de tenter de comprendre "à quoi ça sert", voyons déjà comment définir ce nouvel outil.

La blockchain, ou "chaîne de blocs", est "une technologie de stockage et de transmission d'informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle", selon la définition de Blockchain France. Développée en 2009 lors de la création du bitcoin, monnaie cryptographique libre de tout organisme de contrôle créée par le mystérieux Satoshi Nakamoto, elle permet de tracer et de valider des transactions financières en contrôlant l'historique des opérations déjà effectuées.

Concrètement, il s'agit donc d'une chaîne de blocs contenant l'ensemble des échanges de jetons (ou tokens) effectués entre les utilisateurs depuis sa création: une sorte de "livre de comptes cryptographique", résume CCI Innovation.

Cryptographie, token, smart contract... Pour comprendre en détail les termes de l'univers blockchain, consultez le "Glossaire de la blockchain".

Perçue par nombre d'experts comme une révolution aussi importante que le développement d'Internet dans les années 90, la blockchain pourrait bouleverser les règles du business. Premier axe d'évolution majeur: ce protocole de validation décentralisé supprime le recours à un tiers de confiance (la banque, par exemple), tout en sécurisant les échanges. D'où l'expression de "révolution de la confiance" qui est souvent associée au protocole blockchain.

Autre atout: la traçabilité. Avec la blockchain, il est possible d'agréger différents acteurs qui pourront échanger automatiquement des informations, en partageant un registre infalsifiable. La notion de transfert programmable, ainsi que la mise en place de règles de gestion à une transaction pourraient également ouvrir la voie à des innovations importantes: dans le cadre d'un smart contract (programme autonome reposant sur la blockchain Ethereum), par exemple, l'exécution d'un contrat sera déclenchée automatiquement lorsque les conditions prévues seront réunies.

Pour résumer, la blockchain est un système de gestion de jetons (les fameux tokens). Reste à savoir quels types de jetons les entreprises souhaitent créer!

Les différents types de blockchains

On distingue 3 genres de blockchains:

  • La blockchain publique, comprenez un réseau ouvert à tous, tous les noeuds de la chaîne sont accessibles, pas de barrière d'entrée.
  • La blockchain privée, réservée à un nombre limité de participants, le gérant de la chaîne peut modifier le protocole quand il le souhaite et personne ne peut participer sans autorisation.
  • La blockchain de consortium est un mix entre privé et public, elle regroupe plusieurs acteurs, certains noeuds peuvent être rendus publics tandis que d'autres restent privés, chaque acteur choisissant ce qu'il veut partager.

La rédaction

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Business intelligence

Par Jean-Baptiste Vallet, fondateur de Digital Business School

Les start-up spécialisées en Intelligence Artificielle fleurissent. Demain, leur production transformera profondément l'emploi dans les sociétés [...]