Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Transition écologique : quelles sont les aides possibles ?

Publié par Audrey Fréel le - mis à jour à
Transition écologique : quelles sont les aides possibles ?

Financements, prêts, subventions... Les entreprises peuvent obtenir différents coups de pouce pour mener à bien leurs projets de transition écologique. Zoom sur les dispositifs proposés par Bpifrance et l'Ademe.

Je m'abonne
  • Imprimer

Mise en place de panneaux solaires, utilisation de biogaz, améliorations des procédés industriels, déploiement de matériaux biosourcés ... Cette liste (non exhaustive) l'atteste, les projets de transition écologique se multiplient au sein des entreprises et sont de nature très variée. Voici un résumé des différentes aides dont elles peuvent bénéficier auprès de deux établissements publics : Bpifrance et l'Ademe.

Les aides de l'Ademe

L'Ademe propose une multitude d'outils de financement pour accompagner les entreprises dans leur transition écologique. "Au-delà du financement, l'agence met également à disposition son expertise pour former, apporter des conseils, réaliser des audits et diagnostics ou encore développer le réseau des entreprises ayant un projet de transition écologique ", précise Guillaume Crézé, coordinateur de la cellule mobilisation des entreprises de l'Ademe. Voici un résumé des principaux dispositifs financiers.

-Le fonds chaleur

Géré par l'Ademe depuis 2009, le fonds chaleur permet de financer les projets de production de chaleur à partir d'énergies renouvelables et de récupération ainsi que les réseaux de chaleur et de froid liés à ces installations.

-Le fonds économie circulaire

L'Ademe propose diverses subventions à travers son fonds économie circulaire pour les projets contribuant à réduire les déchets et à limiter le gaspillage alimentaire. Il peut s'agir, par exemple, d'investissements dans l'écoconception ou encore dans des équipements de pesées, de camions frigorifiques, d'acquisition d'entrepôts ou encore de plateformes de collecte.

-Les aides du plan de relance

Dans le cadre du plan France Relance, l'Ademe apporte un soutien financier aux entreprises à travers plusieurs volets.

Concernant la décarbonation de l'industrie, l'agence a récemment lancé l'appel à projets Decarb Flash (Déploiement rapide de la décarbonation en industrie) qui vise à financer des actions rapides de réduction de la consommation d'énergies fossiles dans de petits sites industriels. Destiné aux PME et ETI, l'AAP est ouvert depuis le 1er juillet jusqu'au 3 novembre 2022.

L'Ademe propose également un dispositif d'aides et de subventions pour les TPE et PME. Nommée Tremplin pour la transition écologique des PME, ce financement ne peut pas dépasser 200 000 euros.

Les aides au financement de Bpifrance

A travers ses différentes offres de financement, Bpifrance souhaite accélérer la transition écologique et énergétique des entreprises. "Il s'agit d'une des priorités de Bpifrance, qui a été renforcée en 2020 avec la mise en place du plan Climat, avec la Banque des Territoires, de près de 40 Mds€ sur la période 2020/2024", souligne Philippe Kunter, directeur du développement durable et de la RSE chez Bpifrance. La banque publique propose notamment trois prêts adaptés aux projets en faveur de l'environnement.

-Les prêts verts

Réservé aux PME et ETI, le prêt vert leur permet de financer un projet de transition écologique et énergétique. Le montant peut atteindre 5 M€ et la durée est comprise entre 2 et 10 ans.

Bpifrance propose également, en partenariat avec l'Ademe, un prêt vert sans sûreté à destination des PME, pouvant aller jusqu'à 1 M€ (sur une durée de 2 à 10 ans).

-Le prêt économies d'énergie (PEE)

A destination des TPE et PME, ce prêt participatif peut aller jusqu'à 500 000 euros, sur une durée de 3 à 7 ans. Il sert à financer des équipements permettant d'améliorer l'efficacité énergétique de l'entreprise éligibles aux certificats d'économies d'énergie (CEE).

-Le prêt méthanisation injection Ademe

En partenariat avec l'Ademe, ce prêt est destiné aux PME souhaitant mettre en oeuvre des unités de méthanisation en injection de biométhane. D'une durée de 7 à 12 ans, il peut atteindre 1 M€.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page